Le360 Actualités Maroc

ع
Chantier Construction
© Copyright : DR

Construction: les chefs d’entreprise n’ont pas le moral

Par Ismail Benbaba le 22/09/2022 à 19h49 (mise à jour le 22/09/2022 à 20h50)

Kiosque360. Selon le HCP, les chefs d’entreprises de construction anticipent une baisse de l’activité au 3e trimestre. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

aA

Les chefs d’entreprise du secteur de la construction anticipent une diminution de l’activité pour le 3e trimestre 2022, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication de ce vendredi.

 

Citant le Haut-Commissariat au Plan, le journal indique que cette situation résulterait principalement de la baisse d’activité attendue dans le «Génie civil», et que cette évolution dans le secteur de la construction serait accompagnée d’une stabilité des effectifs employés.

 

«Au 3e trimestre 2022, 42% des entreprises de la construction ont rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières. Concernant la trésorerie, 66% des chefs d’entreprise la jugent difficile», note-t-on. Au 2e trimestre, l’activité dans le secteur a été stable en raison, d’une part, de la stabilité d’activité dans le «Génie civil» et, d’autre part, de la hausse d’activité dans la «construction de bâtiments». Notons aussi que les carnets de commandes dans la construction se seraient situés à un niveau inférieur à la normale et que l’emploi aurait été stable.

 

Selon le HCP, dans le secteur de l’industrie, les entreprises de l’industrie manufacturière s’attendent à une stabilité de leur production au troisième trimestre. La même source fait observer que ces anticipations seraient attribuables, d’une part, à une hausse de l’activité de la «fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» et de l’«industrie de l’habillement» et, d’autre part, à une diminution de celle de l’«industrie automobile» et de l’«industrie du papier et du carton».

 

«Concernant les anticipations de l’emploi, les industriels prévoient globalement une stabilité des effectifs employés. A noter qu’au 3e trimestre, 52% des entreprises de l’industrie manufacturière ont rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières, principalement celles d’origine étrangère», précise Aujourd’hui Le Maroc, ajoutant que les stocks de matières premières durant ce trimestre sont situés à un niveau normal et que la trésorerie est jugée «difficile» selon 36% des patrons.

 

Notons que concernant l’industrie extractive, les entreprises prévoient une hausse de leur production. Cette évolution serait principalement imputable à une augmentation de la production des phosphates. «Les patrons du secteur prévoient une baisse des effectifs employés. La production énergétique attendue pour le 3e trimestre connaîtrait une augmentation attribuable à une hausse de la «production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». En revanche, l’emploi devrait subir une baisse», conclut Aujourd’hui Le Maroc.