Le360 Actualités Maroc

ع
coopératives
© Copyright : DR

Coopératives: le secteur doit relever le niveau

Par Rachid Al Arbi le 29/08/2019 à 00h07

Kiosque360. C’est l’heure du bilan pour Mourafaka, le programme destiné aux coopératives de moins de 2 ans. Il doit également émettre ses projections pour la prochaine décennie.

aA

Le programme Mourafaka, pilier de l’assistance de l’Etat au secteur coopératif destiné aux 500 nouvelles coopératives qui sont créées annuellement, doit faire son bilan avant fin décembre. Dans son édition du jour, Les Inspirations Eco affirme que ce bilan doit être fait avant la fin du délai légal fixé pour les coopératives, afin qu’elles se conforment aux nouvelles exigences légales. Il est ainsi question de donner plus de visibilité aux réalisations du programmes sur les 5 dernières années et sur le plan d’action pour les 10 prochaines années. Le journal soutient qu’elles sont déjà 6.745 coopératives à s’être conformées à la loi 112-12. Parmi elles, 1.572 ont été créées avant l’entrée en vigueur de la loi et y sont, par la même occasion, assujetties. 

 

Le quotidien assure que si 5.493 coopératives ont enregistré leur dossier et que 1.252 sont en cours d’enregistrement, plus de 8.985 coopératives restent récalcitrantes. 

Les Inspirations Eco relève de nombreuses insuffisances chez les coopératives, dont la faiblesse de leurs capitaux propres en raison d’apports très limités en termes de parts sociales et du non-réinvestissement des excédents dans la coopérative. Autre insuffisance: la faible création d’emplois générée par les coopératives. 

 

Sur le plan fiscal, le journal assure que les mesures fiscales introduites en 2005 et révisées en 2013 sont considérées comme inéquitables. Il faudrait affranchir les coopératives de certaines exigences restrictives comme le principe d’exclusivisme, le contrôle multiforme de l’Etat, les limites de la circonscription territoriale, la taxe parafiscale.