Covid-19: ce que l’on sait des cinq nouveaux foyers industriels identifiés dans la région Casablanca-Settat | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Somaca

L'usine Somaca.

© Copyright : DR

Covid-19: ce que l’on sait des cinq nouveaux foyers industriels identifiés dans la région Casablanca-Settat

Par Wadie El Mouden le 21/05/2020 à 15h24

On en sait un peu plus sur les nouveaux foyers industriels apparus ces derniers jours à Casablanca et à Berrechid. Plus de 160 contaminations au Covid-19 ont été confirmées à l’intérieur de cinq unités industrielles spécialisées dans le textile-habillement, le câblage et le montage de voitures.

aA

L’apparition de ces nouveaux foyers intervient alors que les appels se multiplient pour redémarrer la machine économique le plus vite possible. Lors de son passage au Parlement, mardi 19 mai, le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, a incité les entreprises à reprendre leur activité juste après l’Aïd, expliquant au passage, chiffres à l’appui, que l’économie subit un coup dur à cause de la pandémie de Covid-19. Ainsi, deux mois de confinement devraient coûter au Maroc 5 à 7 points de PIB, soit l’équivalent d’une perte estimé à 1 milliard de dirhams pour chaque jour de confinement.

 

Covid-19: 32 cas détectés à l’usine Somaca de Casablanca

 


Depuis quelques jours, lors du point de presse quotidien du ministère de la Santé, le directeur de l’épidémiologie, Mohamed Lyoubi, fait état de l’apparition de nouveaux foyers de contamination en milieu industriel dans la région Casablanca-Settat, mais sans préciser le profil des unités touchées par le Covid-19 et encore moins du nombre de cas correspondant à chacun des clusters. Nos investigations nous ont amenés à arrêter une liste de cinq entreprises travaillant dans les secteurs du textile-habillement et de l’industrie automobile.

 

Le premier foyer concerne l’usine de Somaca, propriété du constructeur automobile français Renault. Ce dernier a diffusé hier, tard dans la soirée, un communiqué faisant état de 32 cas asymptomatiques, découverts suite à une opération de dépistage menée par le groupe Renault. Selon nos informations, le bilan du cluster de Somaca a entre-temps été révisé à la hausse, grimpant à au moins 60 cas à l’heure où nous mettions en ligne.
 

Le deuxième foyer a été enregistré dans une unité industrielle à Berrechid, propriété du spécialiste allemand du câblage automobile Leoni. 45 cas y ont été recensés.


Par ailleurs, plus de 50 autres cas d’infection ont été enregistrés au niveau d’un foyer apparu dans une usine de textile, du nom de Casual Pant, au cœur de la zone industrielle Ben Msik Sidi Othman.


De plus, deux nouveaux foyers viennent aggraver la situation dans le quartier industriel de Aïn Sebaâ.

 

Ainsi, une dizaine de cas ont été enregistrés dans une entreprise de textile spécialisée dans le denim, baptisée Aryans, sise boulevard Chefchaouni.


Non loin du site d’Aryans, sur le même boulevard Chefchaouni, un autre foyer a été confirmé dans une usine de chaussures, Celtic Cuir, avec une dizaine de cas testés positifs au Covid-19.

 

Covid-19: l’usine de câblage Leoni, premier foyer industriel de contamination à Berrechid avec des dizaines de cas

 

Au total, rien que pour ces cinq nouveaux foyers industriels, le bilan monte à plus de 160 contaminations, sans compter les cas contacts parmi les proches et membres des familles des patients qui risquent à leur tour d’être infectés. C’est dire que les unités industrielles pèsent lourdement sur l’endiguement de l'épidémie, qui est à chaque fois ravivée en raison de l’apparition de cluster en milieu professionnel.

 

D’où l’importance de multiplier les dépistages à l’aveugle dans les unités industrielles, tout en veillant au strict respect des mesures sanitaires. Compte tenu de l’impact considérable de l'épidémie sur l’économie marocaine, il ne s’agit pas de stigmatiser les unités de production, mais de les aider à ne pas se transformer en foyers de contamination. Le moyen le plus efficace pour atteindre cet objectif est d’augmenter la capacité quotidienne des tests de dépistage PCR. Ce jeudi 21 mai, les dépistages ont dépassé pour la première fois le nombre de 6.000.