Covid-19 et respect des mesures sanitaires: 21 unités industrielles fermées par les autorités | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Mohamed Amekraz, ministre du Travail et de l'insertion professionnelle

Mohamed Amekraz, ministre du Travail et de l'insertion professionnelle 

© Copyright : DR

Covid-19 et respect des mesures sanitaires: 21 unités industrielles fermées par les autorités

Par Fatima El Karzabi le 12/05/2020 à 14h13

Un total de 21 unités industrielles ont été fermées sur décision des autorités publiques pour non-respect des mesures sanitaires en relation avec la propagation du Covid-19. C’est ce que nous déclare Mohamed Amekraz, ministre du Travail. Le point.

aA

Depuis l’apparition des premiers cas de contamination au Covid-19 au Maroc, les autorités publiques ont pris une batterie de mesures pour circonscrire la propagation de la maladie, notamment dans les unités industrielles du pays.

 

Dans ce sens, rappelle le ministre Mohamed Amekraz, dans des déclarations à Le360, des missions de contrôle comprenant les représentants des départements de l’Intérieur et du Travail, entre autres, ont été menées dans quelque 10.759 entreprises à travers le Royaume. Ces missions de contrôle, poursuit le même responsable, ont donné lieu à des sanctions contre les unités industrielles où n’avaient pas été respectées les mesures sanitaires en vigueur pour préserver la santé des employés. 

 

CGEM: des guides préventifs et sanitaires pour la reprise de l'activité économique

 

Ces sanctions se sont matérialisées par la fermeture de 21 entreprises employant 17.283 salariés dans des villes comme Casablanca, Tanger, Larache, Rabat, Salé et Kénitra.   

 

Répondant à une autre question quant aux voix qui appellent à considérer la contamination au Covid-19 comme relevant d'un accident de travail, Mohamed Amekraz a admis que son département n’avait pas encore de réponse à fournir. 

 

«C’est un débat complexe d’un point de vue juridique», affirme le ministre PJDiste qui ajoute qu’un colloque interne, en présence des représentants d’autres départements ministériels concernés, allait se tenir prochainement pour étudier la question.