Le360 Actualités Maroc

ع
BAD

Siège de la BAD en Côte d'Ivoire.

© Copyright : DR

Covid-19: la BAD accorde un financement de 118 millions d'euros au Maroc

Par Ayoub Khattabi le 04/11/2020 à 19h00

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mardi 3 novembre, un financement additionnel de près de 118 millions d’euros au Programme d’appui à l’amélioration de la protection sociale mis en œuvre au Maroc (PAAPS-FA Covid-19).

aA

Ce financement, qui a pour objectif de renforcer la riposte du Royaume face à la pandémie de Covid-19, constitue une extension du Programme d’appui à l’amélioration de la protection sociale (PAAPS), approuvé, fin 2019, pour près de 183 millions d’euros, souligne la BAD dans un communiqué.

 

Afin d’atténuer le choc de la crise sanitaire et de permettre une prise en charge rapide et efficace des patients, le programme soutiendra la mise à niveau des infrastructures sanitaires du Maroc et renforcera leurs capacités d’intervention, poursuit la même source. 

 

Concrètement, détaille le communiqué de la BAD, le programme d’appui permettra l’acquisition de 666 lits de réanimation supplémentaires afin d’atteindre une capacité totale de 1.350 lits équipés. Il dotera également le Maroc de tests de dépistage en quantité suffisante et fournira des produits et dispositifs pharmaceutiques. En outre, 78 unités d'urgences hospitalières verront leurs plateaux techniques mis à niveau.

 

Accès aux engrais: OCP Africa et la BAD au chevet des agriculteurs ivoiriens et ghanéens

 

Le financement additionnel contribuera aussi à faciliter la mobilisation en urgence des médecins et des membres du corps paramédical et appuiera le renforcement du système d’alerte en cas de nouvelles infections.

 

Le PAAPS-FA Covid-19 fournira un appui à la mise en œuvre du prêt initial PAAPS afin d’atteindre les objectifs plus rapidement. Pour rappel, ce dernier projet vise à élargir la protection sociale dans le Royaume, en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables. Il permettra de construire un hôpital régional à Guelmim ainsi qu’un hôpital des spécialités médicales à Ouarzazate, dotés d’une capacité d’accueil de 140 lits chacun.

 

Le PAAPS prévoit aussi la création de 144 unités spécialisées dans la prise en charge des personnes à besoins spécifiques et la mise à niveau des infrastructures et équipements d’une centaine d’établissements de soins de santé primaire en milieu rural. Ces unités seront équipées en matériel de télémédecine permettant une prise en charge rapide et à distance des patients.