Crise RAM-AMPL: le ministre Sajid interpellé au Parlement | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Sajid

Mohamed Sajid, ministre du Tourisme. 

© Copyright : Dr

Crise RAM-AMPL: le ministre Sajid interpellé au Parlement

Par Wadie El Mouden le 27/07/2018 à 13h10

Abdellatif Ouahbi, l’un des membres influents du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), vient d’adresser une question écrite au ministre du Tourisme au sujet de la crise opposant Royal Air Maroc à l’AMPL et de son impact sur l'opération Hajj 2018.

aA

Le député du PAM n’y va pas par quatre chemins. Il n’hésite pas à qualifier de «grève» le mouvement des pilotes de la RAM qui, eux, tiennent à rappeler qu’ils respectent à la lettre le plan de vol mensuel qui leur est communiqué par la compagnie. Ce mouvement, de l’avis de Ouahbi, a eu un impact psychologique négatif sur les pèlerins marocains qui s’apprêtent à regagner les lieux saints à bord des vols de Royal Air Maroc.

 

Crise AMPL-RAM. Les vols pour le Hajj démarrent demain, bonjour les dégâts! 

 

Le député du PAM pointe du doigt la passivité et l’absence totale du gouvernement, appelé à assumer sa pleine responsabilité pour garantir la «sécurité spirituelle des Marocains». «Pour cela, nous vous attendons sur les mesures d’urgence que vous allez mettre en place pour protéger les droits des citoyens en facilitant leur voyage et en leur assurant des conditions à la fois normales et confortables», peut-on lire dans la lettre du député du PAM.

 

 

Lettre Ouahbi crise RAM-AMPL-2
© Copyright : DR

 

 

Comme nous l'annoncions dans un précédent article, le ministre du Tourisme, Mohamed Sajid, a reçu le weekend dernier une délégation de l’AMPL. C’est lui qui a d’ailleurs facilité la reprise des négociations entre les deux protagonistes, en aménageant la rencontre du lundi 23 juillet entre les deux présidents de la RAM et de l’AMPL.

 

Seulement voilà, quatre jours après le renouement du dialogue, la cadence des perturbations ne fait que s’accélérer. Rien que pour cette journée du vendredi 27 juillet, la compagnie a annoncé 10 nouvelles annulations et 15 autres vols risquant d’être retardés. En revanche, aucune perturbation n’a jusqu’ici été repérée du côté des départs à destination du Hajj.