Le360 Actualités Maroc

ع
Bitcoins
© Copyright : DR

Cryptomonnaies: le Maroc change de cap, il compte légiférer

Par Fayçal Ismaili le 22/06/2022 à 19h41

Kiosque360. Le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, annonce qu’un projet de loi visant à règlementer l’usage des cryptomonnaies va voir le jour. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

aA

C’est une annonce retentissante. Le Maroc fait un virage à 360° degré concernant les monnaies numériques. En effet, le pays compte légiférer sur leur usage, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 23 juin.

 

C’est le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri qui révèle l’information, affirmant, lors du point de presse organisé à l’issue de la deuxième réunion trimestrielle de 2022 de BAM, qu’un projet de loi visant à règlementer l’usage des cryptomonnaies va voir le jour.

 

Plusieurs volets vont être pris en considération par un comité spécial qui va élaborer un cadre réglementaire adéquat. Parmi ces axes pris en compte, les expériences mondiales en la matière, comme le relaie le journal, assurant, d’après le n°1 de BAM, qu’un benchmarking est en cours avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale.

 

Pour Abdellatif Jouahri, ce nouveau texte en préparation permettra de mettre à jour la législation relative à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, soufflant que certains experts interrogés plaident pour une réglementation internationale pour l’usage des cryptomonnaies.

 

Le journal rappelle que, jusqu’à présent, le Maroc était en total opposition à l’usage des cryptomonnaies, l’interdisant sur le marché marocain. BAM, le ministère de l’Economie et des Finances, et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) avaient même alerté les utilisateurs sur les risques liés à son utilisation, avançant l’absence de protection du consommateur et la volatilité du cours de change, sans oublier d’évoquer l’utilisation à des fins illicites ou criminelles (blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme) de ces monnaies. Un revirement inattendu et changement stratégique opérés par le pays pour réguler, au final, le secteur. Bref, à suivre.