Déchets ménagers: entre réalisations et défis | www.le360.ma

ع
Déchets ménagers
© Copyright : DR

Déchets ménagers: entre réalisations et défis

Par Fayçal Ismaili le 23/01/2019 à 23h12 (mise à jour le 24/01/2019 à 11h35)

Kiosque360. Le programme national des déchets ménagers (PNDM) ambitionne de développer la filière de «tri-recyclage- valorisation», avec des actions pilotes de tri pour atteindre un taux de 20% de recyclage et la valorisation supplémentaire d'au moins 30% des déchets générés.

aA

Le tri des déchets se limite actuellement à seulement 10% du total des déchets ménagers, dont le volume dépasse les 7 millions de tonnes par an. C'est ce qu'a indiqué Nezha EI Ouafi, secrétaire d'Etat chargée du développement durable, lors de la clôture des journées de capitalisation du projet Coproduction de la propreté (Coprod), rapporte Aujourd'hui le Maroc, dans sa livraison du 24 janvier.

 

Rappelons que, selon les chiffres du département ministériel, la production annuelle de déchets ménagers au Maroc est estimée à 7.433.045 tonnes par an, ce qui représente l'équivalent d'un ratio de 0,78 kg/habitant/jour en milieu urbain contre 0,33 kg en milieu rural. La quantité produite de déchets ménagers et assimilés atteint environ 5,3 millions de tonnes par an dans le milieu urbain.

 

Le programme national des déchets ménagers (PNDM) ambitionne de développer la filière de «tri-recyclage-valorisation», avec des actions pilotes de tri pour atteindre un taux de 20% de recyclage et la valorisation supplémentaire, sous différentes formes, d'au moins 30% des déchets générés à l'horizon 2022.

 

La réforme engagée a déjà permis d'augmenter le taux de mise en Centre d'enfouissement et de valorisation (CEV) pour atteindre 62,44% (3,91 millions de tonnes) des déchets ménagers produits, contre 10% avant 2008, en plus de la réalisation de 25 centres contrôlés et de la réhabilitation de 49 autres aléatoires.

 

Pour ce qui est de la capitalisation du projet Coprod qui, rappelons-le, a été conçu et mis en place par l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre du Maroc, en partenariat avec le secrétariat d'État chargé du développement durable et le ministère de l'Education nationale, ainsi que la collaboration d'acteurs régionaux et locaux, la secrétaire d'Etat estime que ce projet pilote a contribué de manière efficiente à la promotion des systèmes de tri à la source et à la valorisation durable des déchets ménagers. 

 

Ce projet a ciblé près de 90 quartiers et 100 écoles dans 22 villes à l'échelle nationale.