Des peaux de moutons qui rapportent | www.le360.ma

ع
Peaux de moutons
© Copyright : DR

Des peaux de moutons qui rapportent

Par Rachid Al Arbi le 15/08/2019 à 00h01

Kiosque360. Une campagne de tri des peaux issues du sacrifice vient d’être lancée dans 6 villes. L’objectif est de récupérer les 70 millions de dirhams de pertes qu'elles génèrent.

aA

Un conseil: ne vous débarrassez pas de la peau du mouton sacrifié au cours de l'Aïd Al-Adha, car elles peuvent vous rapporter gros. Dans son édition du jour, L’Économiste soutient qu’une campagne de tri des peaux d’ovins et de caprins issues du sacrifice vient d’être lancée dans 6 villes du royaume, soit Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Beni Mellal et El Jadida. Il faut dire qu'avant l’organisation de cette opération de tri, 85% des peaux étaient inutilisables, ce qui représente une perte sèche de 70 millions de dirhams. Selon le journal, plusieurs partenaires sont associés à l’opération, qui sera accompagnée d'une campagne médiatique d’envergure.


Les retombées de cette entreprise pourraient être importantes. Il faut dire que l’industrie du cuir couvre des activités diversifiées. Elle est composée d’une branche tannerie de base exportatrice pour servir majoritairement les besoins locaux, d’une branche maroquinerie et vêtements en cuir, ainsi que d’une branche chaussures en cuir pratiquement exclusivement axée vers l'export.


Selon le quotidien, ces trois filières se sont organisées en écosystèmes qui se sont fixés comme objectif la création de chiffre d'affaires à l’export.

Les acteurs bénéficient d'aides gouvernementales sous forme de foncier, de construction, de matériel, d’infrastructures, d’installations, et ce à travers le fonds de développement industriel et d’investissements. Les aides peuvent atteindre 30% du montant global de l'investissement matériel et immatériel.