En pleine pandémie mondiale de coronavirus, l’insolente santé financière affichée par les Big Techs | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
GAFA
© Copyright : DR

En pleine pandémie mondiale de coronavirus, l’insolente santé financière affichée par les Big Techs

Par Amine Kadiri le 14/08/2020 à 14h16 (mise à jour le 14/08/2020 à 15h46)

Les géants du net défient la crise et affichent des performances financières qui dépassent l’entendement. La capitalisation boursière des quatre GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) atteint ainsi un montant hallucinant: 5.800 milliards de dollars.

aA

Alors que l’économie mondiale subit l’une des pires crises de son histoire, que les pertes des entreprises se chiffrent en dizaines de milliards de dollars, les Big Techs, comprenez les entreprises les plus importantes et les plus dominantes de l'industrie des technologies de l'information, affichent, elles, une santé insolente.

 

Les résultats financiers publiés récemment par les géants Google, Apple, Facebook et Amazon, communément désignés par l’acronyme GAFA, défient en effet l’entendement.

 

Amazon voit son chiffre d’affaires progresser de 40% au deuxième trimestre, atteignant 90 milliards de dollars. Le bénéfice net du géant du e-commerce a doublé, pour s’établir à 5,2 milliards de dollars.

 

Les revenus de Facebook ont aussi grimpé de 11% au deuxième trimestre, à 18,7 milliards de dollars, dont la société californienne a pu générer plus de 5 milliards de dollars de bénéfice net.

 

Du côté d’Apple, les profits ont augmenté de 18 % et le chiffre d'affaires de 11 %. Au total, le bénéfice de ce dernier trimestre s'élève à 11,3 milliards de dollars.

 

Seule Alphabet, la maison mère de Google, affiche des ventes trimestrielles en baisse de 2%. Une performance qui reste malgré tout supérieure aux attentes des analystes.

Suspense pour les GAFA: les géants américains de la tech annoncent leurs résultats ce jeudi 

 

Propulsée par ces bonnes performances, la valorisation des 4 Big Techs atteint le chiffre hallucinant de 5.800 milliards de dollars. Dans le top 10 des plus grandes capitalisations boursières dans le monde figurent 7 entreprises technologiques: les 4 GAFA, auxquelles s’ajoutent Microsoft et les Chinois Ali Baba et Tencent (Cf. tableau ci-dessous).

 

Apple a même retrouvé sa position de plus grande capitalisation boursière au monde, devançant le géant saoudien du pétrole Aramco. L’ensemble des actions du géant de Cupertino est valorisé à 1.900 milliards de dollars. Un niveau supérieur à la capitalisation de toutes les entreprises du CAC40! Apple pourrait même devenir, dans les prochaines semaines, la toute première entreprise américaine à dépasser 2.000 milliards de dollars de valorisation boursière. 

 

Capitalisation boursière
© Copyright : DR

 

Comment expliquer la ruée des investisseurs sur les Big techs? Pour le site d’information Forbes, «de nombreux investisseurs considèrent ces grandes sociétés comme un refuge et prévoient des bénéfices et des revenus réguliers de la part de celles-ci, malgré l’incertitude qui plane depuis le début de la pandémie de coronavirus, qui a ravagé une grande partie du marché». 

Coronavirus: aux États-Unis, les GAFA assoient leur puissance à la faveur du "Grand confinement"

 

Une tendance qui ne devrait pas s’arrêter de sitôt, prédisent les analystes. La pandémie de coronavirus dans le monde, qui devrait encore se poursuivre pendant plusieurs mois, agit comme un véritable stimulant de la digitalisation et de l’usage des nouvelles technologies, que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises.

 

Une menace sérieuse pèse toutefois sur le secteur, et elle provient du sous-comité de la chambre anti-trust du Congrès américain. Ce dernier accuse les Big Techs de position monopolistique et de pratiques commerciales déloyales.

 

Mercredi 29 juillet, Mark Zuckerberg, Jeff Bezos, Tim Cook, et Sundar Pichai, patrons respectifs de Facebook, Amazon, Apple et Alphabet, ont été auditionnés durant près de 5 heures par la commission judiciaire de la Chambre des représentants à Washington pour répondre aux questions accusatrices des congressmen. 

 

Les membres de la commission pourraient remettre leur rapport sur les accusations de pratiques anti-trust à la rentrée.  L’enquête débouchera-t-elle sur le démantèlement des géants du numérique? Toutefois, plus aucun doute ne subsiste sur le fait que la quatrième révolution industrielle est bel et bien en marche, dans le contexte de la pandémie.