Le360 Actualités Maroc

ع
gazoduc

Un gazoduc.

© Copyright : DR

Energie: l’OPEP multiplie ses investissements au Maroc

Par Ismail Benbaba le 12/05/2022 à 19h51

Kiosque360. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole accroît ses financements au profit du Maroc. Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc suscite en effet un engouement chez les membres de l’OPEP. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

aA

L’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) est le nouveau bailleur de fonds pour le Maroc, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour. Le quotidien nous apprend en effet que l’organisation a octroyé coup sur coup deux financements importants en l’espace de deux semaines à peine au profit du royaume.

 

Aujourd’hui Le Maroc rappelle qu’il y a eu tout d’abord la signature entre le Maroc et le Fonds Organisation des pays exportateurs de pétrole pour le développement international un accord de prêt de 100 millions de dollars pour promouvoir l’inclusion financière et la transformation numérique. «Puis quelques jours après, le Maroc et l’OPEC Fund ont procédé à la signature de la documentation juridique relative au financement d’une partie de la deuxième phase des études d’avant-projet détaillées du projet de gazoduc Nigéria-Maroc, qui vise à devenir un catalyseur du développement économique dans la région de l’Afrique Nord-Ouest», précise le quotidien.

 

On apprend que l’OPEP semble déterminée à assurer une montée en puissance dans les prochains mois en matière de financements de projets au Maroc et que la prochaine étape pourrait être relative encore une fois au gazoduc Nigéria-Maroc, mais avec une participation et une présence actives. «Une sortie médiatique du ministre d’État nigérian aux ressources pétrolières, Timipre Sylva, montre l’intérêt de l’OPEP au projet. Le responsable nigérian avait expliqué que le gazoduc, qui est une extension de celui de l’Afrique de l’Ouest et qui achemine déjà du gaz du Nigéria jusqu’au Ghana, en est au stade des études et de la recherche de partenaires financiers, pour le mener jusqu’au Maroc où il sera relié au marché européen», fait d’ailleurs remarquer Aujourd’hui Le Maroc.

 

Le responsable nigérian a en effet assuré que le but est de poursuivre ce même gazoduc jusqu’au Maroc en longeant la côte, et que pour l’heure, les études sont en cours. «Bien sûr, nous en sommes à la sécurisation du financement du projet et beaucoup d’entités manifestent leur intérêt. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole fait partie des organismes internationaux prêts à investir dans le projet de gazoduc Maroc-Nigéria», a-t-il ajouté. Beaucoup d’autres entités sont désireuses d’investir dans ce projet de gazoduc qui va transporter «notre gaz à travers de nombreux pays en Afrique, jusqu’à la limite du continent africain, où nous pouvons avoir accès au marché européen».