Étonnante stabilité des prix à la consommation | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Consommation
© Copyright : DR

Étonnante stabilité des prix à la consommation

Par Rachid Al Arbi le 22/03/2021 à 21h36 (mise à jour le 22/03/2021 à 21h54)

Kiosque360. Sur les deux premiers mois de l'année, les prix à la consommation n'ont que peu évolué (+0,2% seulement). Un recul de 0,8% a même été constaté sur les prix des produits alimentaires, contre une hausse de 0,9% pour les produits non alimentaires.

aA

Les conditions de financement de l’économie vont être scrutées lors de la première réunion de l'année du Conseil de Bank Al-Maghrib, prévue aujourd'hui. Il en découlera l'activation de mécanismes, si nécessaire. Comme le rapporte L’Économiste dans son édition du jour, cette réunion sera également "l'occasion de maintenir ou d'ajuster les prévisions pour 2021, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et de l'avancée de la campagne de vaccination, même si la pression sur l'approvisionnement en vaccins après que l'Inde a annoncé d'éventuels retards de livraison risque d'accentuer les incertitudes". A commencer par l'inflation.

 

"La Banque centrale tablait, au mois de décembre, sur une moyenne de 0,6% en 2021, loin de la cible de 2%". Or, relève le quotidien, l'année a démarré sur des bases très faibles: 0,2% en moyenne sur les deux premiers mois. "En février, l’inflation a été de 0,3% comparativement à la même période de l'année dernière", atteste-t-il. Cette inflation tient compte d'une hausse de 0,9% de l’indice des produits non alimentaires et d'une baisse de 0,8% de l’indice des produits alimentaires. L’inflation sous jacente, qui reflète la tendance réelle des prix, fait moins bien pour s’établir à 0,2% par rapport au mois de janvier 2021 et 0,6% sur une année. Le journal affirme que les produits alimentaires et boissons non alcoolisées ont baissé de 1%, alors que les prix ont augmenté de 4,4% pour les boissons alcoolisées et le tabac en février. 

 

Pour les produits alimentaires, les baisses ont concerné les légumes avec 1,5%, les poissons et fruits de mer, les viandes avec 1,3% et le sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie avec 0,2%. En revanche, les prix ont augmenté de 2,4% pour les huiles et graisses, de 1,6% pour les fruits et de 0,3% pour le lait, fromage et œufs, constate le quotidien. Pour les produits non alimentaires, la hausse a principalement concerné les prix des carburants avec 2,5%.

 

Sur le plan régional, "les prix à la consommation ont progressé de 0,3% à Agadir, Tanger et Errachidia, de 0,2% à Oujda et Settat et de 0,1% à Marrakech, Tétouan et Al-Hoceima, alors qu'ils ont diminué de 0,6% à Safi et de 0,2% à Dakhla".