Exportations: préparatifs pour l’après-Covid | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Exportations
© Copyright : DR

Exportations: préparatifs pour l’après-Covid

Par Fayçal Ismaili le 17/05/2020 à 21h28 (mise à jour le 18/05/2020 à 14h46)

Kiosque360. L’Association marocaine des exportateurs prépare l’après-crise et diagnostique les problèmes logistiques rencontrés par les exportateurs en cette période de pandémie de Covid-19.

aA

La commission logistique de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) s’est récemment réunie en visioconférence afin de préparer l’après-crise et d'échanger autour des problèmes logistiques rencontrés par les exportateurs en cette période de pandémie de Covid-19, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 18 mai.

 

Lors de cette rencontre à distance présidée par Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX, et Abdelaziz Mantrach, vice-président de l’ASMEX et président de la Commission logistique, plusieurs thématiques ont été abordées et une série de recommandations a été émise. En effet, les exportateurs marocains sont confrontés à une situation inédite et les constats sont alarmants, souligne l’ASMEX qui ajoute que toutes les chaînes logistiques aérienne, terrestre et maritime sont bousculées par la propagation du nouveau coronavirus et les mesures prises par les gouvernements pour lutter contre la pandémie. Au niveau des industriels et des exportateurs, ces évolutions se matérialisent par des ruptures de stocks, des lignes de production à l’arrêt faute d’intrants, des contrats suspendus, des déficits de paiement. «Se préparer pour l’après Covid-19 est un virage délicat à négocier. Certaines entreprises vont y arriver parce qu’elles ont déjà anticipé les impacts de la crise à travers la veille et se sont adaptées, mais d’autres vont malheureusement se trouver en grande difficulté. Il est de notre devoir de les accompagner et les aider à surmonter la crise, ou plus exactement les crises liées au Covid-19», indique le président de la Commission logistique.

 

De son côté, le président de l’ASMEX a rappelé que rien ne serait plus comme avant et que les entreprises devaient se préparer en mettant en place de véritables feuilles de route comprenant de nouvelles mesures de sécurité et d’hygiène, ainsi que de nouvelles approches commerciales et logistiques. Dans ce contexte, la vigilance doit être redoublée lors des transactions à l’international, en raison de l’insolvabilité de certains clients et de l’augmentation des risques. «A l’avenir, l’exportateur doit développer sa capacité à être agile, anticiper et planifier les incertitudes et doit avoir un business model flexible pour être capable de changer de produit, de marché destinataire, de diversifier les sources d’approvisionnement…», relève l’ASMEX.

 

Cette réunion a également mis en exergue le rôle joué par la digitalisation et le e-commerce, un levier de croissance très important pour l’après-crise. Pour les participants à cette rencontre, des efforts doivent également être déployés à tous les niveaux pour promouvoir le produit made in Morocco et le rendre compétitif à l’étranger. L’objectif étant également de sécuriser et renforcer au maximum les chaînes de production et réduire leur dépendance de l’étranger. Sur la situation de crise, la Commission logistique de l’ASMEX se dit en contact direct et instantané avec les exportateurs. Une cellule de crise se charge de recueillir leurs doléances et communiquer leurs problèmes aux parties prenantes.