Exportations: seuls les phosphates et dérivés tirent leur épingle du jeu | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Exportations
© Copyright : DR

Exportations: seuls les phosphates et dérivés tirent leur épingle du jeu

Par Ismail Benbaba le 02/06/2020 à 00h19

Kiosque360. La pandémie de Covid-19 a, en partie, impacté les exportations du Royaume. Seuls les phosphates et dérivés tirent leur épingle du jeu. Selon les données officielles, tous les autres secteurs accusent le coup.

aA

L’Office des changes et la Direction du Trésor et des finances extérieurs viennent de publier, respectivement, le bulletin d’information sur les indicateurs du commerce extérieur et la note de conjoncture sur l’économie marocaine à fin avril 2020, nous apprend Les Inspirations Eco dans sa livraison du jour. Le quotidien indique que les tableaux de l’économie dressés dans ces deux documents sur les quatre premiers mois de l’année en cours sont très sombres et annonciateurs de récession.

 

Ainsi, dans le secteur minier, la production de phosphates a affiché une quasi-stagnation au terme du premier trimestre 2020 au lieu de +7,4% au cours du même trimestre de l’année précédente, alors que celle des dérivés a progressé de 7,3% au lieu de +13,3%. On apprend que, dans l’industrie, le taux d’utilisation des capacités de production industrielle (TUC), durant le mois de mars, a enregistré un recul de 19 points pour revenir à 56%, en raison de la baisse d’activité occasionnée par la pandémie du Covid-19 alors que, dans le secteur énergétique, la production locale d’électricité a reculé de 6,6% à fin avril 2020 contre +28,3% un an auparavant. Dans les secteurs tels que le BTP, le tourisme ou l’hôtellerie, l’activité a enregistré d’importantes baisses.

 

Le journal fait remarquer que l’impact de la sécheresse va certes compromettre les perspectives de croissance, mais dans des proportions limitées. Notons que la production des trois principales céréales au titre de la campagne agricole 2019/20 a été estimée à 30 millions de quintaux (16,5 MQx blé tendre, 7,5 MQx blé dur et 5,8 MQx orge), en sensible baisse de 42% par rapport à la campagne précédente et de 60% par rapport à la production moyenne de 75 MQx. Toutefois, en ce qui concerne les exportations, qui se sont élevées à 77,9 milliards de dirhams au terme des quatre premiers mois de l’année 2020, seules les ventes du groupe OCP sont parvenues à tirer leur épingle du jeu, relève Les Inspirations Eco. Force est de noter qu’à fin avril, les expéditions du groupe OCP ont, en effet, légèrement progressé de 0,2% à 15,91 milliards de dirhams. La part de ce secteur dans le total des exportations a ainsi gagné 3,9 points, passant de 15,6% à 19,5% à fin avril 2020.

 

Hors OCP, les exportations se sont, par contre, repliées de 23,6 milliards de dirhams ou 23,2%. Ainsi, les exportations de toutes les industries liées aux métiers mondiaux du Maroc ont drastiquement chuté, constate le journal. On note aussi que le déficit commercial est de 67,7 milliards de dirhams à fin avril, une évolution liée à une baisse des exportations (-23,6 milliards de dirhams ou -23,2%) plus importante que celle des importations (-23,4 milliards de dirhams ou -13,9%), entraînant ainsi une détérioration du taux de couverture qui passe de 60% à 53,5% d’une année à l’autre.