Le360 Actualités Maroc

ع
Nadia Fettah Alaoui  - ministre de l’Economie et des Finances

Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances du gouvernement Akhannouch.

© Copyright : DR

France-Maroc: renforcement de la coopération en matière de développement

Par Fayçal Ismaili le 22/05/2022 à 18h44

Kiosque360. A l’occasion d’une réunion le 20 mai, à Rabat , Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, et Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, ont échangé sur les priorités de développement. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

aA

Réunis à l’occasion d’une rencontre vendredi 20 mai à Rabat, Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, et Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement (AFD) ont fait le point sur la coopération avant d’évoquer les développements et investissements à venir, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 23 mai. 

 

«Nous avons réussi à exécuter les programmes sur lesquels on s’était mis d’accord en dépassant même les enveloppes de plus de 2 milliards d’euros qui leur avaient été consacrées sur la période», a notamment déclaré Nadia Fettah Alaoui. La rencontre de vendredi 20 mai «était également l’occasion de retracer une ambition commune dans la coopération avec l’Agence pour les prochaines années conformément à l’horizon du Nouveau modèle de développement (NMD), mais décliné dans le programme gouvernemental», a-t-elle ajouté.

 

Évoquant les priorités listées par les deux pays, Rémy Rioux soutient que «le chantier de la protection sociale est une priorité majeure». Pour l’AFD, cette réunion -tenue en présence d'Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc- a également été une occasion de revenir sur les engagements de 2017, qui étaient d’investir 400 millions d’euros par an au Maroc, précise le journal.

 

En parallèle, l’AFD a signé avec le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable un protocole d'accord visant à renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaine du climat et du développement durable. Dans ce sens, l'AFD appuie le Maroc pour la formulation de la Stratégie bas carbone quantitative à long terme (élaboration de plans d'action sectoriels de décarbonation à long terme, notamment dans les secteurs de l'énergie et de la production d'électricité, de l'industrie, de l'agriculture, du bâtiment, du transport, des forêts, ainsi que des déchets).