Le360 Actualités Maroc

ع
Amina Benkhadra - DG ONHYM

Amina Benkhadra est la directrice générale de l'ONHYM.

© Copyright : DR

Gaz de Larache: le démarrage de la production est planifié vers fin 2024, affirme Amina Benkhadra

Par Nisrine Zaoui le 14/01/2022 à 11h35 (mise à jour le 14/01/2022 à 12h06)

Le gaz découvert par la firme britannique Chariot au large de Larache, pourrait servir à produire de l'électricité, via l’alimentation des centrales de Kenitra, Mohammedia, ou Tahaddart et à fournir des industriels de la zone de Kénitra, a fait savoir Amina Benkhadra, directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines.

aA

La patronne de l’Onhym a livré de nouveaux détails sur le gaz découvert au large de Larache, par la firme britannique Chariot, dans le cadre du permis d’exploration Lixus Offshore.

 

Dans une interview accordée au site d’informations de la SNRT hier, jeudi 13 janvier, Amina Benkhadra a notamment livré des informations sur les prochaines étapes à franchir avant d'envisager une entrée en production du gaz. «De nombreux travaux seront réalisés selon un calendrier précis. En plus de l’évaluation et de la certification des ressources en gaz, la prochaine phase consiste à compléter les études de simulation des réservoirs en intégrant les données récupérées du puits Anchois-2, lancer les études d’ingénierie détaillées avec les études d’impact environnemental et les études d’implantation des canalisations pour une prise de décision finale d’investissement», a détaillé la directrice générale de l’Onhym.

 

Quant au démarrage de la production, il «est planifié vers fin 2024», a-t-elle révélé.

 

On en sait plus également sur l’utilisation qui sera faite du gaz de Larache: la découverte pourrait servir à produire de l'électricité via l’alimentation des centrales de Kenitra, Mohammedia, ou Tahaddart et à différents industriels dans la zone de Kénitra.

Découverte de gaz au large de Larache: l'ONHYM fait état de «résultats encourageants»

 

Concernant l’estimation du potentiel découvert, Amina Benkhadra a indiqué que «les opérations de collecte des données sur le puits viennent juste d’être achevées et seront analysées. L’intégration de tous les résultats et leurs interprétations permettront d’évaluer le potentiel gazier à développer de cette zone».

 

La directrice générale de l’Onhym a assuré que la découverte de gaz au large de Larache est «encourageante», au vu des résultats obtenus à partir de l’interprétation préliminaire des données qui «confirme la présence d’une accumulation de gaz de bonne qualité au niveau du puits Anchois-2, sur une épaisseur nette totalisant 100 m répartit sur 6 zones, d’épaisseur variant de 8 à 30 m pour chacune des zones».

 

Les permis Lixus offshore, d’une superficie de 1.791 km², sont situés au large de Larache, et ont été octroyés à l’Onhym et à la société britannique Chariot Oil & Gas, le 30 mai 2019. Cette zone représente le prolongement en offshore du Bassin du Gharb qui produit du gaz. Elle se trouve à 38 km de Larache, à 75 km du gazoduc Maghreb-Europe (GME) et à 87 km de la ville de Kenitra.

 

Les travaux de forage ont débuté le 17 décembre 2021, pour atteindre la profondeur finale de 2.512 m le 31 décembre 2021. Quelques jours plus tard, le 10 janvier, Chariot annonçait «une importante découverte» de gaz au puits Anchois-2. «Une découverte qui dépasse largement nos attentes», avait commenté Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot.