Grève des employés d'autoroutes: les explications d'ADM | www.le360.ma

ع
Autoroute péage
© Copyright : DR

Grève des employés d'autoroutes: les explications d'ADM

Par Younès Tantaoui le 10/04/2017 à 15h32

Au lendemain du déclenchement par les employés des péages d'une nouvelle grève de 48H, la société des Autoroutes du Maroc publie un communiqué pour expliquer sa position par rapport aux revendications de salariés des prestataires avec qui elle s'est engagée.

aA

La société des Autoroutes du Maroc prend à témoin l’opinion publique contre la grève que mènent actuellement les employés du réseau.

 

Dans un communiqué diffusé ce lundi 10 avril, ADM «attire l’attention de l’opinion publique sur le fait que la jouissance du droit de grève n’occulte en rien la responsabilité sociale de toutes les parties prenantes quant à la continuité de ce service public stratégique».

 

Autoroutes: grève de 48h à partir de ce dimanche

 

Le même document rappelle que la grève de 48 heures entamée dimanche 9 avril à 14h fait suite à un appel de trois syndicats des agents employés par des sociétés prestataires de service. La société assure, en ce qui ressemble à une réponse aux doléances des grévistes, qu’elle a établi un cahier des charges strictes aux prestataires de service avec qui elle est engagée et dans lequel il leur est imposé de garantir la stabilité de l’emploi et des rémunérations largement supérieures au SMIG.

 

Pour rappel, parmi les principales revendications des syndicats ayant appelé à la grève figure justement la stabilité de l’emploi des agents et des conditions dignes de travail. Accusée de ne pas donner suite aux revendications sociales, ADM assure qu’elle participe «avec toutes les parties prenantes dans le cadre d’une commission ad hoc en charge d’étudier les revendications sociales de ces agents».

 

Il est à noter que pour faire face à cette grève et en vue d’assurer la fluidité du trafic sur les axes autoroutiers, Autoroutes du Maroc a été contrainte d’ouvrir le péage, ce qui ne manquera certainement pas d’impacter ses revenus.