HCP: la croissance est quasi-nulle au premier trimestre | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Croissance
© Copyright : Dr

HCP: la croissance est quasi-nulle au premier trimestre

Par Ayoub Khattabi le 30/06/2020 à 11h59

Dans une note d’information diffusée ce mardi 30 juin 2020, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) fait état d’une faible croissance de l’économie marocaine au premier trimestre 2020, impactée par le ralentissement des activités non agricoles et la baisse des activités agricoles.

aA

La valeur ajoutée du secteur primaire en volume a enregistré une baisse de 4% en volume au cours du premier trimestre de l’année 2020, au lieu  de 3,4% réalisée durant la même période en 2019, explique le HCP. Cette évolution s’explique par la baisse de l’activité de l’agriculture de 5% au lieu de 5,9% une année auparavant, et par une augmentation de celle de la pêche de 5,2% au lieu de 20,9%.

 

De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire, en volume, a connu un net ralentissement de son taux d’accroissement, passant de 4,7% le même trimestre de l’année précédente à 0,2%.

 

Cela résulte du ralentissement du rythme d’accroissement des valeurs ajoutées du bâtiment et travaux publics (de 1% au lieu de 1,7%), des industries de transformation (de 0,6% au lieu de 2,9%) et de la baisse de celles de l’industrie d’extraction (de 0,4% au lieu d’une hausse de 5,4%), de l’électricité et de l'eau (de 3,4% au lieu d’une hausse de 21,8%).

Une décroissance de 5,2% attendue en 2020

 


Pour sa part, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a enregistré un ralentissement de son taux d’accroissement passant de 3,7% le même trimestre de l’année précédente à 1,2%, en lien avec la hausse des valeurs ajoutées des services rendus par l’administration publique générale et la sécurité sociale (de 5,8% au lieu de 4,3%), des services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale (de 3% au lieu de 1,5%), des services financiers et assurances (de 1,8% au lieu de 4,6%), des postes et télécommunications (de 1,1% au lieu de 1,5%), des services rendus aux ménages et aux entreprises (de 0,5% au lieu de 4,5%) et de la baisse de celles des hôtels et restaurants (de 7% au lieu d’une hausse de 2,9%), des transports (de 2,6% au lieu d’une hausse de  6,4%) et du commerce (de 0,4% au lieu d’une hausse de 3%).

 

Au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu, ainsi, un net ralentissement passant de 4,3% au premier trimestre 2019 à 0,9%, indique encore le HCP dans cette note. 

 

Dans ces conditions, et tenant compte de la baisse de 0,7% des impôts sur les produits nets des subventions au lieu d’une hausse de 1,4%, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume s’est accru de 0,1% durant le premier trimestre 2020 au lieu de 2,8% l’année précédente.