Immobilier: le segment résidentiel de seconde main reprend du poil de la bête | www.le360.ma

ع
Immobilier Casablanca Bourgogne
© Copyright : DR

Immobilier: le segment résidentiel de seconde main reprend du poil de la bête

Par Ismail Benbaba le 20/09/2018 à 22h20

Kiosque360. Le marché du segment résidentiel de seconde main retrouve peu à peu des couleurs, malgré une conjoncture très difficile pour le secteur immobilier.

aA

Le marché des logements de seconde main reprend peu à peu du poil de la bête. Une bonne nouvelle lorsqu’on sait que le secteur immobilier traverse actuellement une mauvaise passe.

Selon La Vie Eco, qui s’intéresse au sujet dans sa publication en kiosque ce vendredi 21 septembre, le segment du résidentiel de seconde main se redresse. Dans les détails, le nombre de transactions a augmenté de 0,4% au 2ème trimestre 2018, après un repli de 1,8% sur les trois premiers mois, d’après l’indice des prix des actifs immobiliers de Bank Al-Maghrib. Par contre, on remarque que l’indice général est resté inchangé, mais recouvre une diminution de 0,3% des prix des biens résidentiels.

 

La Vie Eco souligne que le prix du neuf commence généralement à s’aligner sur le prix de l'immobilier de seconde main. Selon le journal, les particuliers jettent leur dévolu sur l’ancien pour avoir de la marge dans leur budget et réserver une part à la rénovation, en vue d’un cadre de vie plus agréable et d'une finition de meilleure qualité que dans un programme de logements neufs.

 

L’hebdomadaire estime aussi que la solidité qui caractérise les anciens immeubles joue énormément dans le choix des acheteurs. Cependant, on note que les prix des logements de seconde main n’ont pas connu de baisse dans les quartiers denses. Selon le journal, à Bourgogne, le prix des appartements de seconde main et de moyen standing est en moyenne de 11.000 DH/m2 contre 12.000 DH/m2. On apprend aussi qu’à Rabat, l’offre est trop réduite dans certains quartiers comme l’Océan et Diour Jamâa, à titre d’exemple.