Industrie Automobile: comment les ecosystèmes ont tiré le secteur vers le haut | www.le360.ma

ع
Automobile-industrie
© Copyright : DR

Industrie Automobile: comment les ecosystèmes ont tiré le secteur vers le haut

Par Khalil Ibrahimi le 22/03/2016 à 23h41 (mise à jour le 23/03/2016 à 00h34)

Kiosque360. En plus de la hausse de la production de véhicules, l'industrie automobile tire également profit de la montée en puissance de plusieurs filières bénéficiant d'écosystèmes dédiés. C'est le cas, par exemple, de l'industrie du câblage qui génère un revenu de près de 20 milliards de DH.

aA

La mise en place d’écosystèmes dans l’industrie automobile donne déjà ses fruits. Selon les chiffres de l’Office des changes, repris par l’Economiste dans son édition du mercredi 23 mars, les exportations du secteur continuent à grimper en flèche, au point d’en faire le principal secteur exportateur du Maroc en 2014 et 2015.

 

En tout, les ventes à l’international de l’industrie automobile marocaine ont respectivement représenté 20% et 22,7%, durant ces deux dernières années, de l’ensemble des exportations marocaines.

 

Il est vrai que l’industrie a pu compter sur l’amélioration de plus de 30%, durant cette période, des ventes de voitures produites dans le royaume. Durant les deux premiers mois de 2016, la tendance s’est même confirmée, avec un chiffre d’affaires à l’export de 9 milliards de DH, contre 8 milliards de DH seulement à la même période de 2015. Cependant, il faut également remarquer que l’industrie du câblage, qui bénéficie d’un écosystème dédié, renforce d’année en année sa contribution aux exportations du secteur automobile.

 

Comme le rapporte le quotidien, l’industrie du câblage est aujourd’hui considérée par les professionnels comme la filière la plus mature du secteur de l’automobile, avec un chiffre d’affaires qui avoisine les 20 milliards de DH. Ce segment a même réussi à mobiliser des investissements lourds à même de lui assurer encore plus de productivité et de compétitivité à l’avenir.

 

Le segment «habitacle», qui compte aussi son propre écosystème, devrait également devenir un contributeur majeur dans la réalisation du chiffre d’affaires du secteur de l’automobile. Les prévisions des professionnels tablent en effet sur des revenus de plus de 6 milliards de DH pour ce segment dans les quelques années à venir, dont plus de 5 milliards réalisés exclusivement à l’export.

 

C’est dire que la montée en puissance de la production de véhicules dans le royaume n’est qu’un élément parmi tant d’autres qui font de l’industrie automobile ce qu’elle représente aujourd’hui pour le royaume sur le plan du développement de l'export.