Info360. Détenue par des capitaux 100% marocains, une nouvelle compagnie maritime voit le jour | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
commerce extérieur

Marchandise transportée par voie maritime (illustration). 

© Copyright : DR

Info360. Détenue par des capitaux 100% marocains, une nouvelle compagnie maritime voit le jour

Par Wadie El Mouden le 20/08/2020 à 13h31

Le marché du transport maritime compte désormais un nouvel opérateur à capitaux 100% marocain. Morocco Cruise Line, c’est son nom, sera présent aussi bien dans le segment du transit de passagers via la Méditerranée que dans le fret destiné aux ports de l’Afrique de l’Ouest. Les détails.

aA

L’entreprise a reçu courant juillet l’aval du ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique. Le projet nécessitera un investissement global estimé à 600 millions de dirhams. La crise sanitaire a retardé le démarrage de l’activité du transport de passagers, nous confie une source proche du dossier. Côté fret, si tout se passe comme prévu, les premières lignes seront opérationnelles avant la fin de l’année, poursuit notre interlocuteur.

 

Le transport maritime est considéré comme le maillon faible de la stratégie marocaine en Afrique. Morocco Cruise Line veut ainsi accompagner les opérateurs marocains en créant des connexions maritimes dédiées au continent (de Tanger à Abidjan, en passant par Dakhla).

 

Transport maritime. Nouvelle stratégie à l'horizon 2030

 

Derrière ce projet, il y a Mohamed Laâziz Kadiri, le Monsieur Afrique de la CGEM. En sa qualité de président de LK Invest, une société d’investissement et de conseil créée au Maroc, il a accompagné de grands groupes et collaboré avec plusieurs chefs d’Etat africains dont l'ex-président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina et l’actuel président du Sénégal, Macky Sall.


Outre Laâziz Kadiri, actionnaire de référence à travers LK Invest, le tour de table de Morocco Cruise Line est composé de AEM Holding (propriété de la famille El Moutie, spécialiste des transports urbains à travers le groupe City Bus) et Sidi Mohamed Majid Idrissi, ancien directeur de la Fondation Hassan II pour les œuvres sociales des anciens militaires.