Le360 Actualités Maroc

ع
Farid Belhaj et Mohamed Benchaaboun

Farid Belhaj (à gauche), VP de la Banque mondiale, lors de sa réception à Rabat, par Mohamed Benchaaboun, ministre des Finances, mercredi 10 mars 2021.

© Copyright : DR

La Banque mondiale loue, à son tour, la campagne de vaccination «exemplaire» du Maroc

Par Khalil Ibrahimi le 11/03/2021 à 13h01 (mise à jour le 11/03/2021 à 13h22)

En visite à Rabat, Ferid Belhaj, vice-président pour la région MENA à la Banque mondiale, n’a pas tari d’éloges sur la gestion du Maroc de la campagne de vaccination en cours. L’institution multilatérale se dit prête à renforcer son soutien technique et financier aux grands chantiers de développement social du Royaume.

aA

La campagne de vaccination anti-Covid-19 menée par les autorités marocaines continue de susciter l’admiration des grandes organisations multilatérales. Après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a récemment félicité le Royaume pour la réussite de cette campagne, c’est au tour de la Banque mondiale de louer le Maroc, par la voix de son vice-président pour la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord), Fared Belhaj, d'en louer la gestion au Maroc.

 

En visite au siège du ministère de l’Economie et des Finances à Rabat,  où il a rencontré l’argentier du Royaume, Mohamed Benchaaboun, Fared Belhaj n’a pas manqué de féliciter le Maroc pour sa gestion «exemplaire» de la campagne de vaccination en cours.

La Banque mondiale et le Maroc signent trois conventions de financement d’un montant global de 800 millions de dollars

 

Il faut dire que l'exploit du Maroc n'est pas minime: il figure dans le top 10 mondial des pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre le Covid-19, avec plus de 4,7 millions de doses déjà administrées, et 12,83% de la population vaccinée, à ce jour.

 

Soutien aux grandes réformes

La réussite de cette campagne de vaccination à grande échelle place le Maroc sur les bons rails pour assurer la reprise économique. C’est précisément autour de la relance post-Covid que les discussions entre Benchaaboun et Belhaj se sont focalisées.

 

Le ministre des Finances a ainsi rappelé les chantiers de grandes envergures qui sont en cours de mise en place par le gouvernement, sous les hautes orientations du Roi Mohammed VI, à savoir: la relance de l’économie portée par le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, la réforme du secteur public et la généralisation de la couverture sociale.

 

Le ministre des Finances a saisi l’occasion de cette réunion pour inviter la Banque mondiale, de par son expertise, à soutenir les efforts du gouvernement dans ces domaines prioritaires. Le VP de la Banque mondiale a, en réponse, fait part de la disposition de cette institution à apporter son appui, tant technique que financier, aux différents chantiers de réformes prioritaires engagés par le Maroc.

 

Sur un autre registre, les deux responsables ont par ailleurs réaffirmé leur engagement et volonté commune pour réussir l’organisation des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, prévues à Marrakech, en octobre 2022.