La formation, levier de développement de la TPE | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Formation CEFE OCP
© Copyright : DR

La formation, levier de développement de la TPE

Par Obadya Khalid le 26/01/2019 à 15h54 (mise à jour le 26/01/2019 à 16h04)

Grâce à la certification CEFE, ce sont 19 gradués qui sont désormais prêts à intervenir auprès de 48 porteurs de projets identifiés dans la région de Guelmim.

aA

Fruit d’une collaboration entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité et la Fondation Phosboucra, la certification CEFE (Compétences économiques par la formation à l’esprit d’entreprise) permet de former de nouveaux conseillers prêts à intervenir auprès des TPE.

 

Du 22 novembre 2018 au 24 janvier 2019, les 19 bénéficiaires ont ainsi pu assimiler comment «accueillir, faire un diagnostic de la situation du porteur d’initiative, informer, orienter et accompagner -de l’idée du projet au business plan et jusqu’à la réalisation- le développement du projet d’entreprise», précise le communiqué de l’OCP. Fraichement certifiés jeudi dernier, ils sont déjà engagés pour accompagner 48 porteurs de projets identifiés dans la région de Guelmim.

 

L’objectif étant de donner à des milliers de jeunes l’opportunité d’améliorer leur employabilité et de participer à la dynamisation de l’économie dans leurs régions. Une démarche qui s’inscrit dans le Programme d’insertion par l’activité économique (PIAE), lancé en juillet 2018, dans les 4 provinces de la région de Guelmim. «Le programme PIAE prévoit des mécanismes d’accompagnement dans lesquels la formation «Accompagnateurs CEFE de porteurs d’initiatives économiques» trouve toute sa place», selon la même source.

 

A noter que cette formation se distingue par le fait qu’elle se base sur l’approche allemande CEFE qui privilégie l’apprentissage par l’action. Au Maroc, la formation des accompagnateurs est souvent insuffisante et ne leur permet pas de conseiller les TPE sous une forme adaptée et de façon suffisamment qualifiée. Grâce à cette formation certifiante, la région de Guelmim et la ville de Laayoune et Dakhla disposent désormais d’un réseau d’experts capable d’accompagner les très petites entreprises (TPE) qui représentent l’essentiel du tissu économique de la région.