La mission de Leila Farah Mokaddem, représentante résidente de la BAD au Maroc, a pris fin | le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Leila Farrah Mokaddem

Leila Farah Mokaddem et le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani.

© Copyright : DR

La mission de Leila Farah Mokaddem, représentante résidente de la BAD au Maroc, a pris fin

Par Amine El Kadiri le 15/01/2021 à 12h39

Après trois ans de services au Maroc, la Tunisienne Leïla Farah Mokaddem a été nommée par le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) en tant que directrice générale pour la région de l’Afrique australe. Son successeur à Rabat n’est pas encore connu.

aA

Représentante de la Banque africaine de développement au Maroc depuis novembre 2017, la Tunisienne Leïla Farah Mokaddem quitte Rabat pour l’Afrique Australe, où elle a été nommée directrice générale pour la région.

 

Avant son départ pour l’Afrique du Sud, Leila Farah Mokaddem a été reçue dans la soirée d'hier, jeudi 14 janvier 2021, par le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani. Au cours de cette audience, elle a remercié le Maroc pour sa coopération avec la BAD.

 

 

Leila Farah Mokaddem a rejoint la BAD en 2002, en tant que responsable de la division des Institutions financières, notamment chargée du financement du secteur bancaire, de la microfinance et du soutien aux petites et moyennes entreprises.

Covid-19: la BAD accorde un financement de 118 millions d'euros au Maroc

 

Elle a été représentante résidente de la Banque au Caire, en Egypte de 2014 à 2017, et représentante résidente régionale à Dakar, au Sénégal, de février 2010 à décembre 2013.

 

Rappelons que la BAD est l’un des partenaires de choix du Maroc. Entre 1978 et 2019, c'est à dire en 42 ans, ce sont près de 170 opérations dans différents secteurs qui ont été déployées par la Banque dans le Royaume, pour un total de plus de 11 milliards de dollars.