Le360 Actualités Maroc

ع
terres collectives
© Copyright : DR

La révolution de la «melkisation» des terres agricoles

Par Fayçal Ismaili le 26/06/2019 à 21h53

Kiosque360. L’opération pilote d'appropriation des terres collectives a été officiellement lancée. Elle marque une rupture par rapport aux pratiques du passé.

aA

C’est le bout du tunnel pour les soulalyates. L’opération pilote de «melkisation» (appropriation) de ces terres collectives a été officiellement lancée. «Ce que nous vivons est une rupture par rapport au passé de la gestion des terres collectives», a affirmé avec exaltation Aziz Akhannouch lors de ce lancement, rapporte le quotidien Aujourd'hui le Maroc dans son édition du 27 juin.

 

Le ministre de l’Agriculture précise également que cette initiative porte sur «près de 67.000 hectares, au profit de 30.000 agriculteurs bénéficiaires». Pour l’heure, cette démarche, qui répond aux hautes orientations royales, est entreprise dès le mois courant au niveau des périmètres d’irrigation du Gharb et du Haouz.

 

Cette initiative est, selon Akhannouch, un chantier qui intervient dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole à travers la mobilisation «d’un million d’hectares de terres collectives au profit des ayants droit». Et de préciser que la melkisation de 80% des 67.000 hectares de terres collectives prévus dans le cadre de cette opération pilote a nécessité une durée de traitement de 14 mois, «là où, auparavant, ce type de procédure nécessitait entre 5 et 7 ans. Les 20% restants seront traités dans un délai de 3 mois», ajoute-t-il.

 

Selon ses dires, ces délais écourtés sont l’œuvre de plusieurs intervenants, dont la conservation foncière qui a identifié des terres pour assainissement de celles-ci in fine. Un modèle à produire dans tout le Royaume. «Aujourd’hui, nous sommes parvenus à trouver un modèle efficace qu’il est possible de déployer au niveau de tout le Royaume», poursuit Akhannouch.

 

Le ministre rappelle, par ailleurs, que les terres collectives s’étendent sur une superficie d’environ 15 millions d’hectares, dont près de 2 millions sont des terres de culture, réparties selon leur situation géographique entre zones bour (1,63 million d’hectares) et périmètres irrigués (370.000 d'hectares). Il rappelle également que le lancement de cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de coopération «Compact II» conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le Millennium Challenge Corporation (MCC). Un programme qui vise entre autres l’amélioration de la productivité du foncier.