Le360 Actualités Maroc

ع
Poutine
© Copyright : DR

La Russie prête à augmenter ses exportations de gaz

Par Fayçal Ismaili le 13/10/2021 à 22h33

Kiosque360. Face à la crise de l'énergie en Europe, la Russie s’est dite disposée à augmenter ses exportations de gaz autant que nécessaire, comme l’a déclaré Vladimir Poutine. Néanmoins, l’ouverture des vannes devrait se faire dans le cadre de nouveaux contrats à long terme. Explications.

aA

«Si l'on nous demande d'augmenter encore, nous sommes prêts» à le faire, a déclaré Vladimir Poutine, face à la crise de l’énergie en Europe. Invité au forum énergétique à Moscou, le président russe a déclaré: «Nous augmenterons autant que nous le demanderont nos partenaires. Il n'y a aucun refus» de la part de Moscou, rapporte Capital sur son site, ce 13 octobre. 

 

La Russie fournit aux pays européens un tiers de leurs besoins en gaz. Pour Vladimir Poutine, les Etats européens ont commis «l'erreur» de se «reposer sur la main invisible du marché» en tablant sur des achats au comptant au lieu de multiplier, ces dernières années, les contrats de long terme avec Moscou, alors que le pays est un partenaire «fiable» qui a respecté toutes ses «obligations contractuelles». Il a notamment tenu à préciser que l'envolée des cours n'était pas de la faute de la Russie. Comme le rappelle le journal, la crise énergétique d'ampleur mondiale est due, notamment, à l'accélération de la demande en raison de la reprise économique après les nombreuses restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Résultat: les stocks de gaz sont au plus bas en Europe.

 

Après des semaines d'escalade des prix, des voix se sont élevées pour accuser la Russie de profiter de la situation pour faire pression, afin de décrocher davantage de contrats à long terme au moment même où l'UE cherche à diversifier ses fournisseurs et à obtenir une mise en service rapide du nouveau gazoduc Nord Stream 2, souligne le journal. 

 

Le ministre russe de l'Energie, Nikolaï Choulguinov, a déjà fait savoir que «s'il y a des demandes (supplémentaires de gaz), cela pourra uniquement passer par de nouvelles conditions contractuelles». Le message est passé.