L'agriculture, cette valeur sûre de l'économie marocaine | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Discours royal 9 octobre
© Copyright : DR

L'agriculture, cette valeur sûre de l'économie marocaine

Par Khalil Rachdi le 18/10/2020 à 17h39

Kiosque360. La priorité donnée à l’agriculture dans le dernier discours royal témoigne de son rôle-clé dans la relance de l’économie nationale.

aA

Dans un dossier consacré à la relance, La Vie Eco érige l’agriculture en valeur sûre de l’économie marocaine. En effet, l’hebdomadaire souligne que le secteur a fait preuve de résilience face à la crise sans précédent liée au Covid-19. Alors que les conséquences économiques et sociales de la crise ont été dévastatrices, l’agriculture a pourtant réalisé un chiffre d’affaire à l’export en hausse de 8%. De quoi conforter sa position de secteur-clé pour la relance économique du Royaume. 

 

En témoigne la priorité donnée à l’agriculture dans le dernier discours royal. A l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire, le 9 octobre dernier, le roi Mohammed VI a tenu à souligner "l’importance qui doit être accordée à l’agriculture et au développement rural dans la dynamique de relance économique". "Dans le contexte actuel, il convient de soutenir la résilience de ce secteur-clé et d’accélérer la mise en œuvre de tous les projets agricoles", a-t-il ajouté dans son discours adressé depuis l’enceinte du Palais royal, à Rabat. 

 

Selon le Souverain, ce dispositif, adossé à la nouvelle stratégie agricole, contribuera non seulement à la dynamisation de l’investissement et de l’emploi, mais également à la valorisation de la production agricole nationale et facilitera le processus d’insertion professionnelle en milieu rural. Si le volume des investissements attendus dans le cadre de ce projet est estimé à 38 milliards de dirhams à moyen terme, le roi Mohammed VI a annoncé que cet effort permettrait de générer une valeur ajoutée représentant annuellement l’équivalent de deux points supplémentaires de PIB environ. 

 

Cela passera notamment, selon le Souverain, par le renforcement de la coordination et la collaboration entre les secteurs concernés et la mise en place d’un environnement incitatif à la destination des jeunes du monde rural. Création d’entreprises, appui à la formation, notamment dans les métiers et les services liés à l’agriculture… Autant d’initiatives énumérées par le roi Mohammed VI lors de son discours du 9 octobre. 

 

Selon La Vie éco, la priorité donnée à l’agriculture dans le discours royal représente les prémisses d’un modèle de développement équilibré dans lequel le rural et l’urbain forment un tout cohérent. C’est que l’agriculture est un levier important, que ce soit pour pourvoir les marchés alimentaires ou fournir à l’industrie agroalimentaire les intrants de qualité pour élargir l’espace productif et améliorer la compétitivité du secteur. 

 

Or, cette performance agricole passe nécessairement par la résolution de la problématique du stress hydrique et l’incorporation des nouvelles technologies. Car, constate l’hebdomadaire, le déficit pluviométrique que connaissent certaines régions du royaume affaiblit la performance agricole nationale. La nouvelle stratégie agricole tente d’y remédier. Pour rappel, la technologie est au coeur de la stratégie "Génération Green". Parmi ses objectifs, une utilisation poussée de nouvelles technologies avec, en plus de la création de la richesse et de la croissance, l’émergence et l’installation dans le milieu rural d’une nouvelle classe moyenne intimement liée à la terre et aux produits de la terre.