Le Comité du marché des capitaux se réunit pour la première fois | www.le360.ma

ع
Comité du marché des capitaux

Mohamed Boussaid (au milieu), lors de la réunion du Comité du marché des capitaux lundi 19 mars.

© Copyright : DR

Le Comité du marché des capitaux se réunit pour la première fois

Par Younès Tantaoui le 20/03/2018 à 11h36

Le Comité du marché des capitaux (CMC) a tenu sa première réunion lundi 19 mars sous la présidence du ministre de l’Economie et des finances. Voici ce qu'il en ressort.

aA

Le Comité du marché des capitaux (CMC), institué par la nouvelle loi sur la Bourse, a tenu sa première réunion lundi 19 mars sous la présidence du ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Cette rencontre a notamment été l’occasion de présenter de la feuille de route de la Bourse et d'examiner la création de groupes de travail thématiques au sein du comité conformément à la législation qui le régit.

 

Concernant le premier point, souligne un communiqué du département des Finances, Hamid Tawfiki et Karim Hajji, respectivement président du Conseil d’administration et directeur général de la Bourse de Casablanca, ont exposé les principaux axes de cette feuille de route, élaborée suite à la démutualisation de la Bourse et qui vise à moderniser l’infrastructure du marché, avec l’ambition d’en faire une plateforme robuste, intégrée et performante. Il a été également précisé lors de cette réunion que la nouvelle vision stratégique de la Bourse de Casablanca se fixe trois objectifs. Le premier concerne «la construction d’une infrastructure de marché intégrée, solide et pérenne, capable de traiter les différents instruments financiers, comptant ou à terme, et de dénouer les opérations dans les meilleures conditions de coût et de sécurité».

La Bourse de Casablanca soigne ses indicateurs

 

Le deuxième a, quant à lui, trait à l’amélioration de la contribution au financement de l’économie nationale, avec la stimulation de l’offre de papier (actions, obligations...), l’enrichissement des services et expertises visant à mobiliser davantage les investisseurs locaux et à attirer les investisseurs internationaux et le développement de la liquidité du marché.

 

Enfin, la feuille de route de la Bourse de Casablanca vise un rayonnement régional avec l’amélioration de la connectivité avec les marchés financiers internationaux et les places financières africaines (African Exchange Linkage Project), le développement de partenariats avec des bourses africaines (BRVM, Tunisie,…) et le déploiement de ses services et expertises auprès de ses partenaires africains.

DG de la Bourse de Casablanca: la nouvelle grille tarifaire vise à accompagner l’évolution du marché

 

Notons, par ailleurs, que lors de son intervention à l’ouverture de cette réunion, Mohamed Boussaid a tenu à rappeler que la stratégie de développement du secteur financier s’articule autour de trois domaines d’intervention, à savoir la stabilité financière, le marché et les institutions et l’inclusion financière.

 

Le domaine de la stabilité financière est couvert par le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques présidé par le wali de Bank Al-Maghrib. Celui de l’inclusion financière l'est par une structure de gouvernance dédiée en cours de mise en place. Le CMC devra quant à lui particulièrement s’atteler aux questions en relation avec le développement du marché et de ses institutions.

 

Le ministre de l’Economie et des finances a, en outre, insisté sur le fait que les travaux de ce comité n’ont pas vocation à se substituer à ceux engagés par les autorités et les institutions du marché dans leurs prérogatives respectives, mais plutôt à identifier les leviers adéquats pour que le marché des capitaux puisse renforcer son rôle dans le financement de l’économie et répondre ainsi aux attentes des entreprises et des ménages en termes de solutions de financement adaptées.