Le360 Actualités Maroc

ع
Courbe chômage croissance

(photo d'illustration)

© Copyright : DR

Le Conseil de veille économique révise à la hausse le taux de croissance pour l’année 2021

Par Khalil Ibrahimi le 02/04/2021 à 19h10

Le PIB devrait enregistrer un taux de croissance de 5,2% en 2021, soit 0,4 point de plus par rapport aux prévisions de la Loi de finances 2021, a annoncé, ce vendredi 2 avril 2021, le CVE Comité de veille économique) qui a dressé un panorama plutôt rassurant de l’économie nationale.

aA

L’examen de la situation économique et financière du Maroc, en ce début d’année 2021, augure d’une évolution positive de l’activité économique, estime le CVE, qui s’est réuni ce vendredi.

 

"Les perspectives favorables de la campagne agricole et le déroulement exemplaire de l’opération de vaccination constituent autant de facteurs qui ne manqueraient d’insuffler un nouvel élan à la croissance de l’économie nationale en 2021. Cette dernière devrait enregistrer un taux de croissance de 5,2%, soit 0,4 point de plus par rapport aux prévisions de la Loi de finances 2021", indique le CVE dans un communiqué.

 

Le Comité constate une "orientation favorable des principaux indicateurs conjoncturels" , comme la hausse prévisible du PIB trimestriel de 0,5% au premier trimestre de 2021, le rebond des ventes de ciments de 3,9%, ainsi que la hausse des transferts des Marocains résidents à l’étranger de 22% à fin février.

 

Certains secteurs d’activité demeurent toutefois encore en proie à des tensions récessives dont le tourisme (baisse des arrivées touristiques de 81% à fin février), l’aéronautique (baisse des exportations de -22,7% à fin février) et certaines activités tertiaires.

Covid-19: le CVE prolonge l'aide aux entreprises et aux salariés des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire

 

Il est à noter également que certains secteurs orientés vers l’export, particulièrement l’automobile et le textile-habillement, montrent des signes d’essoufflement, en lien avec la situation des marchés européens, sévèrement affectés par la nouvelle vague de la pandémie.

 

Pour ce qui est des finances publiques, l’exécution de la Loi de finances 2021 à fin mars, s’inscrit en ligne avec les prévisions, souligne le Comité, avec une hausse des recettes de l’impôt sur le revenu (IR), de la TVA et des droits de douanes, qui compense la baisse importante des recettes de l’impôt sur les sociétés.

 

A noter que la prévision de croissance du PIB établie par le CVE ce vendredi se rapproche de celle établie par Bank Al-Maghrib lors de son dernier conseil, en mars dernier. La Banque centrale avait en effet relevé sa prévision de croissance de l’économie marocaine à 5,3%.