Le360 Actualités Maroc

ع
Câble sous-marin HVDC

Câbles sous-marins. 

© Copyright : DR

Le gouvernement britannique séduit par le projet de Xlinks dans la région de Guelmim

Par Ayoub Khattabi le 28/09/2022 à 15h07

Le gouvernement britannique accorde un intérêt particulier au projet de câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni, appelé à transporter 10 GW d’électricité, produite à partir des ressources éoliennes et solaires, dans la région de Guelmim Oued-Noun, rapporte le quotidien britannique «The Daily Mail».

aA

Les responsables du gouvernement britannique se penchent sur un programme exceptionnel visant à installer près de 12 millions de panneaux solaires et 530 éoliennes sur une vaste étendue de désert au Maroc, puis à transférer l'électricité générée jusqu’au Royaume-Uni via le plus long câble électrique sous-marin au monde, écrit le très influent quotidien conservateur britannique.

 

Le projet Xlinks, présidé par l'ancien patron de Tesco, Dave Lewis, pourrait alimenter plus de sept millions de foyers d'ici 2030, fournissant 8% des besoins énergétiques de la Grande-Bretagne.

 

Une étude de la société d'énergie Octopus, qui a investi dans le programme, montre que le projet entraînerait une réduction considérable des factures des ménages. On pense que le projet fournirait de l'électricité à un prix inférieur de moitié par rapport à celle produite par les centrales nucléaires, poursuit la même source.

 

Selon le Daily Mail, Xlinks a déjà obtenu l'autorisation de construire un immense panneau solaire et un parc éolien adjacent sur une étendue de terrain de 370 miles carrés dans la région de Guelmim-Oued Noun.

Xlinks: que gagne le Maroc en contrepartie de l’exploitation de ses ressources d’énergie éolienne et solaire?

 

Le site bénéficie de 3.500 heures d'ensoleillement par an, contre 1.500 heures annuelles en Grande-Bretagne, permettant un approvisionnement quasi constant en production d'énergie.

 

Sur le plan opérationnel, quatre câbles sous-marins devraient transférer l'électricité, stockée dans une énorme usine de batteries, à 3.800 kilomètres du Maroc, en traversant le Portugal, l'Espagne et la France avant de débarquer dans le village d'Alverdiscott, dans le nord du Devon, où elle sera introduite dans le réseau électrique britannique.

 

Trois chantiers navals ont soumissionné pour construire un navire de 659 pieds – le plus grand de ce type – pour poser le câble, révèle le journal britannique. 

 

Entre-temps, un permis de construire a été accordé pour une usine à Hunterston, en Ecosse, qui construira le câble. La nouvelle usine emploiera 900 personnes. Une deuxième usine pour construire le câble pourrait être édifiée à Teesside.

Câble sous-marin Xlinks: des ambitions, mais toujours pas de visibilité sur le financement

 

Côté financement, ajoute la même source, Xlinks n'aurait pas besoin de l'argent des contribuables pour construire le parc solaire et éolien, mais demande au gouvernement un accord dans lequel les subventions publiques seraient utilisées pour garantir un soi-disant «prix d'exercice» – un taux fixe – pour l'électricité de l’ordre de 48 livres sterling par mégawattheure. Sachant que le prix d'exercice de l'électricité fournie par la centrale nucléaire de Hinkley est de 92,50 livres sterling. Un mégawattheure équivaut à peu près à la quantité d'électricité utilisée par 330 foyers pendant une période de 60 minutes.

 

Les ministres britanniques seraient intéressés par le projet en raison de sa capacité à fournir de l'énergie pendant 20 heures par jour – y compris, et surtout, lorsque le vent ne souffle pas au Royaume-Uni. Ils vont maintenant demander aux bailleurs de fonds du programme de montrer que de grandes quantités d'énergie ne seront pas perdues lors de son transfert au Royaume-Uni.  «C'est un endroit absolument parfait pour installer des panneaux solaires», assure le journal, citant le directeur général de Xlinks, Simon Morrish.

 

Et d’ajouter: «La ressource éolienne associée au projet de Xlinks est aussi bonne que nos éoliennes offshore, mais beaucoup plus cohérente, car elle a des courants de convection quotidiens qui se lèvent chaque après-midi, soufflent le soir et la nuit et redescendent le matin».

 

Une source gouvernementale a déclaré: «Si vous pouvez garantir une énergie renouvelable pendant 20 heures par jour, cela devient presque comme le nucléaire. Vous l'allumez et vous avez de l'électricité».