Le logement à 140.000 dirhams redynamisé | www.le360.ma

ع
logement social
© Copyright : DR

Le logement à 140.000 dirhams redynamisé

Par Fayçal Ismaili le 11/09/2019 à 22h22

Kiosque360. Une rencontre avec les promoteurs immobiliers a été programmée à Fès, pour les prochains jours, afin de les sensibiliser à la nécessité d’investir ce créneau.

aA

Le groupe immobilier public Al Omrane tente de dynamiser le segment du logement dit à faible VIT, connu communément sous l’appellation des logements à 140.000 dirhams. Pour cela, une rencontre avec les promoteurs immobiliers a été programmée à Fès dans les jours qui viennent pour les sensibiliser à la nécessité d’investir ce créneau. La rencontre se tiendra à la fin de cette semaine dans la wilaya de Fès, en présence du wali de la région et du ministre de l’habitat, peut-on lire dans les colonnes du quotidien Aujourd’hui le Maroc, dans son édition du 12 septembre.

 

Rappelons, en effet, que le point nodal du dispositif des logements à faible VIT consiste en l’octroi aux promoteurs privés de terrains à prix avantageux, afin que ces derniers puissent y développer des programmes mixtes comprenant lesdits logements à 140.000 dirhams, mais aussi des logements sociaux et de moyen standing dans une logique de péréquation. Sauf que ce système d’attribution profitait surtout aux opérateurs de grande taille. A présent, Al Omrane promet d’octroyer des parcelles adaptées à la taille de chaque opérateur. Mieux encore, ceux-ci devraient bénéficier de différents tarifs pour le foncier selon leur catégorie (petit, moyen ou grand), sachant que les parcelles destinées à accueillir des logements à 140.000 dirhams seront dans tous les cas commercialisées à prix coûtant.

Pour mettre en œuvre tout cela, Al Omrane a lancé, au début de cette année, un appel à manifestation d’intérêt. Jusqu’à présent, 36 petits et moyens promoteurs immobiliers se sont effectivement manifestés partout dans le Royaume. Et cela devrait donner lieu sous peu à la signature de conventions selon la nouvelle formule, apprend-on auprès de l’aménageur public.