Le marché boursier reprend des couleurs | www.le360.ma

ع
Bourse
© Copyright : DR

Le marché boursier reprend des couleurs

Par Fayçal Ismaili le 27/09/2016 à 23h54

Kiosque360. Le marché actions de la Bourse de Casablanca devrait clôturer l’année sur une performance de 15%, bien au-dessus des prévisions initiales des analystes. Le manque de volume et de liquidité reste le point faible de ce compartiment.

aA

Depuis février dernier, le marché boursier s’inscrit dans une courbe ascendante qui n’est pas près de s’essouffler, annonce Aujourd’hui Le Maroc dans son édition du 28 septembre. Jusqu’à la fin de la semaine écoulée, le Masi a affiché une performance de 12%, alors que les analystes tablaient, début 2016, sur une performance annuelle comprise entre 11 et 13%.

 

Cette embellie a été d'abord favorisée par la progression de 2% de la masse bénéficiaire des sociétés cotées, au titre de l’exercice 2015: un fait qui a redonné confiance aux investisseurs pour orienter leurs placements vers le marché actions. Il faut dire que ces derniers n’avaient pas trop le choix puisque la panoplie des produits financiers n’est pas très large. Entre des dépôts à terme qui rapportent de moins en moins et un compte sur carnet dont la rémunération protège à peine de l’inflation, les boursicoteurs n’ont d'autre choix que de se tourner vers les actions, plus risquées mais plus rémunératrices.

 

Même le marché des obligations est devenu moins intéressant. Depuis décembre 2014, la courbe des taux est en baisse, suite au désendettement de l’argentier de l’Etat mais, aussi, à l’abaissement du taux directeur en vue de relancer le crédit bancaire et donc, l’économie. Dans ces conditions, le marché actions a gagné en termes d’attractivité, mais sans pour autant que les fondamentaux du marché changent. Autrement dit, la liquidité reste toujours le problème: le volume quotidien moyen fait à peine 10% de mieux que l’année dernière et reste assez faible (112 millions de dirhams).

 

Il faut dire aussi que le marché est toujours en léthargie puisqu’il opère toujours dans une période de vacances, depuis Ramadan. Certains spécialistes assurent même que, pendant cette période, des investisseurs ont opéré quelques arbitrages en faveur du marché obligataire, le temps de s’assurer que le marché actions maintienne réellement sa hausse. Chose qui devrait se confirmer dans les prochaines semaines, dans la mesure où les analystes tablent sur une performance de 15% à la fin de l’année.