Le360 Actualités Maroc

ع
Ah-64 APACHE

L'hélicoptère AH-64 Apache. 

© Copyright : DR

Le Maroc commande 24 hélicoptères AH-64E Apache auprès de Boeing

Par Ayoub Khattabi le 26/06/2020 à 12h52 (mise à jour le 26/06/2020 à 13h38)

Le Maroc est le 17e pays à acquérir l’hélicoptère Boeing AH-64 Apache aux termes d’un contrat signé récemment pour l’achat de 24 exemplaires de cet appareil, indique l’avionneur américain dans un communiqué parvenu à notre rédaction. Les premières livraisons devraient avoir lieu en 2024.

aA

A ce jour, Boeing a livré environ 2.500 hélicoptères Apache à 16 pays, parmi lesquels les Etats-Unis, les Pays-Bas, la Grèce, le Royaume-Uni, le Japon, l’Inde, Singapour, la Corée du Sud et l’Arabie saoudite. Les livraisons au Maroc devraient débuter en 2024.


«C’est une nouvelle étape majeure du partenariat qui nous lie de longue date avec le royaume du Maroc», souligne le communiqué de Boeing, citant Jeff Shockey, vice-président, ventes et marketing mondial de la division Défense, Espace et Sécurité (BDS) et Services gouvernementaux.

 

«La demande que suscite l’hélicoptère Apache est en hausse dans le monde entier. Nous sommes fiers de fournir cet appareil de pointe au Maroc», a-t-il ajouté.
 

L’AH-64E Apache est la dernière configuration en date de cet hélicoptère d’attaque.

 

Équipé par conception d’une architecture en systèmes ouverts dotée des systèmes de communications, de navigation, de détection et d’armement les plus récents, il embarque un système modernisé de désignation d’objectifs et de poursuite de cible qui fournit des informations sur les objectifs de jour, de nuit, et tout temps, ainsi que des capacités de navigation avec vision nocturne.

 

Outre la classification des cibles terrestres et aériennes, le radar de conduite de tir a été mis à jour pour fonctionner en environnement naval.

Vidéo. Défense. On a testé pour vous le prototype des Apache AH-64E, dont l'entrée en service est prévue pour 2023


Boeing construira et livrera les nouveaux hélicoptères Apache marocains aux termes d’un contrat signé avec l’armée américaine dans le cadre du processus Foreign Military Sales (FMS) utilisé par le gouvernement américain pour la vente de produits de défense à l’étranger, précise le document. 

 

Partenaire de l’industrie marocaine depuis plusieurs décennies, Boeing s’engage en faveur du développement de la chaîne des fournisseurs et la future main-d’œuvre du Maroc, poursuit cette source.

 

Par ailleurs, Boeing est partenaire de la coentreprise MATIS Aerospace qui fabrique des systèmes d’interconnexion de réseaux électriques et des harnais de câbles pour l’industrie aéronautique.

 

En 2016, le groupe a signé un protocole d’accord avec le Maroc en vue de créer un écosystème de fournisseurs d’équipements aéronautiques.