Le paiement sans contact, une tendance post-Covid | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Paiement sans contact
© Copyright : DR

Le paiement sans contact, une tendance post-Covid

Par Khalil Rachdi le 22/11/2020 à 22h53

Kiosque360. Boosté par la crise sanitaire, le paiement sans contact ne sera pas une tendance passagère. Des spécialistes expliquent pourquoi.

aA

Au Maroc, la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus a sans doute boosté le paiement sans contact. Ce que l’on appelle communément le "Contactless" est en plein essor depuis l’arrivée du Covid-19. D’après l’hebdomadaire La Vie Eco, cette ascension est "une tendance qui s’installera dans la durée". 

 

En effet, plusieurs consommateurs marocains ont opté pour ce mode de paiement. Une mesure, entre autres, pour se protéger contre la propagation du Covid-19. Et les chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI) sont là pour confirmer cet engouement. L’institution fait état d’une hausse spectaculaire du taux des transactions contactless de 4,3% en janvier à 17,9% en septembre 2020. "Il s’agit d’un saut qualificatif très important", commente Ismaïl Bellali, directeur général adjoint du CMI. Contacté par le journal, Bellali affirme que, "dès l’apparition du Covid-19 et des mesures de précaution contre cette pandémie, les commerçants et les porteurs de cartes contactless ont pris conscience de l’importance d’opter pour ce mode de paiement".

 

Alors que le paiement sans contact a été introduit au Maroc par Visa et Mastercard il y a quelques années, son utilisation est restée faible. "Malgré la mise en place des TPE (terminaux de paiement électronique) qui acceptent les cartes sans contact et l’émission de cartes contactless, l’utilisation n’a pas suivi car rien ne poussait les porteurs de ces cartes à utiliser ce mode de paiement, ni les commerçants à le préférer aux autres moyens", poursuit Bellali. Et d’insister: l’usage du paiement contactless est loin d’être une tendance passagère. Car, selon le directeur général adjoint du CMI, "une fois que les utilisateurs découvrent la facilité, l’efficacité, la rapidité et la sécurité de ce mode de paiement, ils continuent d’adopter le même réflexe". Pour accompagner ce changement dans les habitudes de paiement, le CMI a relevé le plafond des paiements contactless sans saisie du code sur ses TPE de 200 à 400 dirhams. 

 

De son côté, Amal Alaoui, directrice générale adjointe de NAPS, filiale du groupe M2M spécialisée dans les services de paiement électronique, estime que le paiement sans contact est une tendance de fond qui est en train de s’installer et qui prendra encore plus d’ampleur. Pour justifier son propos, la spécialiste explique que le processus de renouvellement progressif du parc national des cartes de paiement se fait naturellement en remplaçant les cartes en circulation, quand leur validité expire, par des cartes contactless.

 

D’autre part, poursuit-elle, le paiement sans contact continuera de séduire de nouveaux secteurs, en particulier les écosystèmes où la digitalisation des paiements est intrinsèquement liée à des applications d’identité numérique, de contrôle d’accès, de mobilité intelligente ou de dématérialisation de services de façon générale.