Le360 Actualités Maroc

ع
Bourse de Casablanca  -

Siège de la Bourse de Casablanca.

© Copyright : Saad Zouhri

Le plan comptable uniformisé pour les sociétés immobilières cotées en Bourse

Par Fayçal Ismaili le 17/08/2022 à 22h57 (mise à jour le 17/08/2022 à 23h31)

Kiosque360. Le Conseil national de la comptabilité a mis en place un nouveau plan comptable, suite aux disparités constatées au niveau des chiffres d’affaires et des stocks des sociétés immobilières cotées en Bourse. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

aA

Un nouveau plan comptable unifié est entré en vigueur et devra être adopté par toutes les sociétés immobilières cotées Bourse, suite à une décision prise par le Conseil national de la comptabilité, rapporte le quotidien Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jeudi 18 août.

 

Cette décision a été prise pour permettre une meilleure lecture des informations comptables et financières des sociétés immobilières cotées en Bourse. «L’analyse des états de synthèse des promoteurs immobiliers cotés à la Bourse par les établissements de crédit, les modalités de comptabilisation du chiffre d’affaires et des stocks, ainsi que leurs règles d’évaluation divergent d’un promoteur à un autre», a constaté le Conseil national de la comptabilité, qui a récemment tenu une réunion de son Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques, pour examiner les risques émanant du secteur immobilier.

 

Ce comité est constitué de Bank Al-Maghrib, de la Direction du Trésor et des finances extérieures, de l'Autorité marocaine du marché des capitaux et de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale, soulignent nos confrères.

 

Les sociétés de promotion immobilière doivent établir, à la fin de chaque exercice comptable, les états de synthèse qui «permettront de donner une image fidèle de leur patrimoine, de leur situation financière et de leurs résultats», rappelle Aujourd’hui Le Maroc, pour qui la représentation d’une image fidèle ne peut se faire sans l’utilisation  «d'un certain nombre de conventions de base constitutives d’un langage commun appelé principes comptables fondamentaux».