Le360 Actualités Maroc

ع
Cyber-attaque site CGEM - Drapeau algérien

Le site de la CGEM a été la cible d'un piratage, le 22 novembre 2021 au soir. Les pirates ont affiché sur sa page d'accueil le drapeau algérien. 

© Copyright : Le360 (capture image écran)

Le site de la CGEM a été piraté: les hackers y ont affiché le drapeau... algérien

Par Wadie El Mouden le 23/11/2021 à 12h50

Le site de la confédération patronale marocaine a été hacké. Une cyber-attaque qui a ciblé la page d’accueil du site de la CGEM hier, lundi 22 novembre 2021, en début de soirée. Un audit est actuellement en cours pour repérer la faille et sécuriser au plus vite le système d’information... Le drapeau algérien y a figuré un court laps de temps.

aA

Le site de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a été la cible, hier lundi 22 novembre, d’un piratage. Les hackers ont même été placer le drapeau algérien sur la page d’accueil, accompagné de ce message menaçant: "no peace between systems" ("pas de paix entre deux systèmes"). De premières mesures techniques d’urgence ont été prises et, depuis, le site est suspendu, en raison de travaux de maintenance.

 

CGEM - Piratage - En maintenance

Le site de la CGEM, piraté le 22 novembre 2021, est actuellement hors-service. 

© Copyright : CGEM / Le360 (capture image écran)

 

 

Contactée par Le360, une source au sein de la structure permanente de la CGEM tient toutefois à rassurer l'opinion publique, et indique qu’il n'y a pas eu d’impact sur les données du site (messagerie, etc.) hébergées dans un serveur local, ainsi que dans le Cloud, qui n’ont pas été touchées par l’attaque.

 

Celle-ci n'a atteint qu'un seul compte, celui de la page d’accueil, a précisé cet interlocuteur.

Cybercriminalité: un hacker diffuse les données personnelles de 2 millions de Marocains

 

Les équipes de la CGEM sont actuellement mobilisées pour auditer le système d’information, dans le but d’identifier la faille à l'origine de ce «petit hameçonnage» et éventuellement quels sont les auteurs de cette cyber-attaque.

 

Le drapeau algérien brandi par les hackers rappelle, sans conteste, la campagne hostile récemment orchestrée par certains médias algériens et à leur tête l’agence de presse officielle algérienne, qui a directement accusé la CGEM d’user de son influence auprès de l’Union européenne, concernant le recours en annulation des décisions du Conseil européen au sujet des accords agricole et de pêche avec le Royaume du Maroc.