Le trafic portuaire continue de progresser | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Trafic portuaire
© Copyright : DR

Le trafic portuaire continue de progresser

Par Fayçal Ismaili le 09/06/2020 à 23h34 (mise à jour le 10/06/2020 à 18h56)

Kiosque360. L’analyse des mouvements des échanges fait ressortir des variations positives, aussi bien à l’import qu’à l’export.

aA

Evolution positive du trafic portuaire durant le mois de mai. L’Agence nationale des ports fait état d’une progression de 6,4%, soit un volume traité de 39,6 millions de tonnes durant les cinq premiers mois de l’année. Une tendance qui, selon l’Agence, semble identique à celle enregistrée durant les cinq dernières années, avec un taux d’évolution moyen de l’ordre de 4,2%. C’est ce qu’on peut lire dans les colonnes du quotidien Aujourd’hui le Maroc, dans son édition du 10 juin.

 

Par nature des flux, l’analyse des mouvements des échanges fait ressortir des variations positives aussi bien à l’import qu’à l’export. Les importations ayant transité par les différents ports gérés par l’ANP ressortent à 24,5 millions de tonnes, en hausse de 6,4%. Cette progression est tirée par l’évolution positive des céréales (+38%), du charbon (+9%), des aliments de bétail (+37,4%) et de l’ammoniac (+29%). Pour ce qui est des exportations, elles ont atteint un volume de 13,8 millions de tonnes, marquant ainsi une hausse de 7,4%. Commentant cette évolution, l’ANP évoque un fort rebond du trafic des engrais (+52,2%) et du phosphate brut (+8,8%).

 

Toutefois, l’activité cabotage a connu un repli au titre des cinq premiers mois de l’année. Avec un volume traité de 1,2 million de tonnes, le cabotage marque ainsi une baisse de 4,5%. Une contre-performance expliquée, principalement, par le recul de 2,8% du trafic des hydrocarbures. En analysant le trafic par port, l’ANP indique que les ports de Mohammédia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 31,2 millions de tonnes, soit 78,9% du trafic global des ports gérés par l’Agence. Le port de Casablanca enregistre une progression de 3,4% de son trafic. Il en est de même pour le port de Jorf Lasfar, qui a affiché une amélioration de 9,9%. Le trafic s’est également amélioré au niveau du port d’Agadir (13,6%) et de Nador (+4,3%), au moment où le port de Mohammédia voit son trafic fléchir de 12% à fin mai. La baisse a également été relevée au niveau du port de Safi (-8%) et Laâyoune (-3,6%). Par ailleurs, dans son bulletin statistique, l’ANP souligne  que, depuis l’avènement de la pandémie Covid-19, les deux activités passagers et croisiéristes sont interdites dans les différents ports qu’elle gère.

 

Le trafic enregistré à fin mai 2020 concerne donc la période qui a précédé la crise sanitaire. Ainsi, le trafic des passagers ayant transité par les ports relevant de l’ANP a atteint les 251.330 à fin mai, affichant une baisse de 59,4% par rapport à la même période de l’année 2019. Notons que les ports de Tanger-Ville et de Nador ont assuré le transit de 97% du trafic global des passagers. Ils ont enregistré respectivement des flux en baisse de -62,1% et -47,7%. L’activité des croisières a marqué, pour sa part, une forte baisse de 72,4% avec un total de 29.570 croisiéristes, contre 107.006 en 2019.