Les crédits immobiliers en progression à fin juillet 2021 | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
crédit immobilier
© Copyright : DR

Les crédits immobiliers en progression à fin juillet 2021

Par Fayçal Ismaili le 31/08/2021 à 19h33 (mise à jour le 31/08/2021 à 19h44)

Kiosque360. +3,6%: c’est la croissance des crédits immobiliers alloués au secteur à fin juillet, pour un encours global de 288,27 milliards de dirhams, comme l’indique la dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. Explications.

aA

Selon la dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, les crédits immobilier ont évolué de +3,6% à fin juillet, dévoilant ainsi un encours global de 288,27 milliards de dirhams, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc qui, dans son édition de ce 1er septembre, précise que les crédits à l’habitat ont connu une hausse de 6,7%, s’établissant à 230,58 milliards de dirhams dont 14,25 milliards de dirhams alloués sous forme de financement participatif (+54,3%). 

 

Dans sa publication mensuelle, Bank Al-Maghrib révèle aussi que les crédits aux promoteurs immobiliers ont enregistré un repli de 10,9%, affichant un encours à 53,5 milliards de dirhams, soit 6,56 milliards de dirhams en moins par rapport à la même période de l’année passée. 

 

La banque centrale dévoile également une croissance de 3% des crédits alloués au secteur non financier après une ventilation positive de 4,1%, comme le relaie le journal, expliquant que cette évolution reflète des hausses des prêts aux ménages de 5,6% après 5,8% et des prêts aux sociétés privées de 2,6% après 4,2%. 

 

Bank Al-Maghrib explique «par objet économique l’évolution du crédit au secteur non financier qui recouvre des hausses de 8,6% après 9,7% des facilités de trésorerie, de 3,6% après 4,4% des crédits immobiliers et de 1,1% contre 1,6% de ceux à la consommation, ainsi qu’une baisse des prêts à l’équipement de 4,1% contre 2,8%». 

 

L’encours des crédits bancaires s’est établi à 961,34 milliards de dirhams, soit +1,6%. La baisse des crédits à l’équipement s’est traduite par une perte de 7,66 milliards de dirhams de leur encours en glissement annuel, revenant à 177,3 milliards de dirhams, alors que les crédits à la consommation ont gagné un additionnel de 609 millions de dirhams sur l’année, enregistrant un encours à 55,67 milliards de dirhams.