Les patrons d’agences de voyages sont inquiets | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Agence de voyage
© Copyright : DR

Les patrons d’agences de voyages sont inquiets

Par Fayçal Ismaili le 06/06/2021 à 20h35

Kiosque360. A l’agonie depuis 14 mois, les agences de voyages espèrent redémarrer et sont en quête d’opportunités d’affaires, comme l’ont fait savoir les membres du Moroccan Travel Management DMC réunis les 3 et 4 juin. Les détails.

aA

La pandémie de Covid-19 a fragilisé leur secteur. Les agences de voyages souffrent et ont fait le point sur leur situation lors de la première convention organisée les 3 et 4 juin par Moroccan Travel Management DMC. Lancé sous la thématique «Stimuler la compétitivité et développer la résilience-Pour un leadership 4.0 à l’approche humaniste», ce rassemblement a réuni 22 agences de voyages renommées. Les chefs d’entreprises du MTM ont ainsi attribué la résilience de l’activité à l’expertise et au savoir-faire dont ont fait preuve les professionnels du tourisme, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 7 juin, rappelant que, depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, les agences de voyages ont vu leurs chiffres d’affaires chuter drastiquement…

 

Le souhait de ces patrons? Obtenir des réponses claires à leurs interrogations, notamment en ce qui concerne la date de réouverture des frontières, comme le relaie le quotidien. Ils sont extrêmement inquiets. Les mois de juillet et août s’annoncent très critiques selon eux et, si les choses ne bougent pas d’ici mi-juillet, beaucoup seront obligés de réduire leurs effectifs…

 

Il y a ainsi urgence à trouver des solutions pour sortir la tête de l’eau, à l’heure où les pays des quatre coins du monde vaccinent. Ainsi, le MTM DMC estime que certaines destinations en termes d’opportunités business peuvent être développées, comme les Emirats Arabes Unis ou les Etats-Unis. Il évoque également les Corporates qui souhaitent organiser des Team Buildings pour remonter le moral des troupes en cette période morose. Il y aussi la piste de la création de produits pour le marché local, précise le journal. Le digital a également son importance. Car, comme l’a souligné l’ex-ministre Moulay Driss Alaoui Mdaghri, présent lors de cet événement, «il faut surveiller les nœuds de force et les innovations qui se produisent un peu partout dans le monde».