Les pistes de coopération entre le Maroc et l’Inde | www.le360.ma

ع
Coopération Maroc-Inde
© Copyright : DR

Les pistes de coopération entre le Maroc et l’Inde

Par Fayçal Ismaili le 10/09/2019 à 19h33

Kiosque360. Coopération économique, dialogue politique, échange d’informations, partage d’expertise, co-développement… Les opportunités et les champs de partenariat sont réels et prometteurs avec l’Inde, selon son ambassadeur à Rabat.

aA

Des entreprises indiennes spécialisées dans l’industrie pharmaceutique sont déjà installées au Maroc. Elles produisent pour l’instant pour le marché local mais devraient, à terme, exporter sur les marchés africain et européen. Les entreprises indiennes sont présentes dans d’autres secteurs comme l’automobile, le recyclage de plastique, le câblage, la fibre optique. Une grande entreprise indienne spécialisée dans la mise en bouteille de boissons gazeuses possède aujourd’hui un grand site au Maroc. Dans le tourisme, on peut citer aussi la grande enseigne indienne Oberoï qui s’apprête à ouvrir un hôtel à Marrakech.

 

Voici le listing établi par Shambhu S. Kumaran, ambassadeur d’Inde à Rabat. Le diplomate explique par ailleurs que le Groupe Tata Motors a une représentation au Maroc et est en train d'étudier les opportunités pour s’implanter commercialement. D’autres sociétés indiennes du secteur automobile sont présentes au Maroc à travers des entreprises partenaires marocaines.

 

Pour l’ambassadeur, ces grandes entreprises indiennes sont implantées partout dans le monde, en Europe, aux USA et même en Afrique. Et le Maroc, à travers son emplacement, est un hub très intéressant pour les entreprises indiennes qui souhaitent s'adresser au marché africain. Et ce sont là des points majeurs sur lesquels l’ambassade de l’Inde à Rabat compte se focaliser. D’autant plus que le Maroc s’est transformé en un véritable gateway pour l’Afrique et a connu des avancées extraordinaires en termes d’infrastructures, de transport et de logistique qui peuvent constituer une excellente base pour un co-développement avec l’Inde sur le continent africain.

 

Le diplomate affirme, en outre, que les entreprises indiennes sont très ouvertes, prêtes à la concurrence et qu'elles ne font jamais appel à des moyens détournés ou illicites pour espérer obtenir des contrats ou des marchés. D’un autre côté, et pour ce qui est de ses relations avec les pays africains, entre autres, l’Inde tient à ce que les pays bénéficiaires et partenaires soient toujours en première ligne et à ce que leurs besoins soient prioritaires. La démarche du Maroc s’inscrit exactement dans la même ligne de conduite.