Les remèdes de la DEPF pour juguler le déficit commercial | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
déficit commercial
© Copyright : DR

Les remèdes de la DEPF pour juguler le déficit commercial

Par Ismail Benbaba le 01/04/2019 à 22h10

Kiosque360. Face à l’accentuation du déficit commercial, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) propose sa recette pour stopper l’hémorragie. Les détails.

aA

Dans sa livraison du jour, Aujourd’hui Le Maroc s’intéresse au déficit commercial qui ne cesse de se creuser et, donc, de fragiliser la balance commerciale du royaume. Ainsi, le quotidien nous apprend que, pour juguler la situation, la Direction des études et des prévisions financières propose sa recette. En effet, dans une étude récemment publiée, la DEPF a, après avoir cerné les contours du problème, proposé des pistes de solution. Cet organe relevant du ministère de l’Économie et des finances souligne, entre autres, que le caractère structurel du déficit commercial apparaît également au niveau de l’impact limité des variations des termes de l’échange sur le volume des produits exportés par le Maroc.

 

On apprend ainsi que la DEPF appelle au déploiement d’une action vigoureuse pour contrecarrer l’érosion du solde commercial et veiller à sa soutenabilité globale. Selon la direction, ces actions devraient s’articuler autour de trois piliers. Dans les détails, le journal précise que le premier point concerne l’optimisation et le rehaussement du rendement de la politique commerciale extérieure du Maroc. Ce qui devrait passer par la révision des accords de libre-échange conclus et la prospection des meilleures voies à même de favoriser un rééquilibrage des relations commerciales avec les partenaires. On apprend aussi qu’il devient nécessaire de renforcer les mesures de défense commerciale en vue de lutter «vigoureusement» contre la concurrence étrangère déloyale.

 

Le deuxième point porte sur l’accélération du processus de transformation structurelle de l’économie nationale, dans le but d’édifier un profil de spécialisation hautement compétitif. A ce propos, Aujourd’hui Le Maroc indique qu’il est préconisé de mettre l’accent sur quelques leviers structurants tels que l’accélération du processus d’accumulation du capital humain et sa fructification à travers, notamment, la formation continue et le développement des capacités d’innovation du tissu productif et la mobilisation à grande échelle des multiples potentialités dont disposent les régions marocaines. Il est notamment recommandé d’approfondir l’ancrage régional du Maroc en Afrique. Pour ce faire, la DEPF préconise la mise en place d'un système de veille stratégique pour capter les opportunités commerciales et les saisir, tout en anticipant les risques.