L'immobilier fait le yo-yo | www.le360.ma

ع
Crise immobilier
© Copyright : DR

L'immobilier fait le yo-yo

Par Sanae El Asrawi le 26/02/2016 à 01h26 (mise à jour le 26/02/2016 à 02h15)

Kiosque 360. Ça va, ça vient… Après une baisse de 0,4% en 2014, l'indice des prix des actifs immobiliers a affiché une légère hausse de 0,6% en 2015. Résultat: pendant que les prix augmentent, les transactions diminuent.

aA

Le marché de l'immobilier fait le yo-yo. Selon la publication annuelle de Bank Al-Maghrib, rendue publique récemment et réalisée avec l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) sur l'indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), l'immobilier affiche une légère hausse de 0,6% en 2015, après une baisse de 0,4% en 2014. Un chiffre qui reflète des augmentations de 0,7% des prix du foncier et de 0,9% de ceux des biens résidentiels, notamment avec une progression de 0,8% pour les appartements.

 

Concernant les biens à usage professionnel, en revanche, les prix se sont repliés de 2,1% pour les locaux commerciaux et de 3,2% pour les bureaux. Au niveau des villes principales du royaume, les prix ont affiché une augmentation allant de 0,6% à Fès à 2,7% à Kénitra et des baisses respectives de 4,3 et 1,8% à Marrakech et El Jadida.

 

Toutefois, selon Aujourd'hui le Maroc dans son édition du 26 février, le nombre de transactions s'est replié pour toutes les catégories d'actifs en 2015. Les ventes de biens résidentiels ont diminué de 7,1%, reflétant un recul de 6,9% sur les achats d'appartements. Les ventes de terrains ont également subi un recul de 3,5%, en liaison avec une baisse de 4,2% des transactions portant sur des locaux commerciaux.

 

Au 4e trimestre 2015, et par rapport à la même période l'année précédente, l'IPAI s'est accru de 0,8%, résultat d'une progression de 0,4% des prix des actifs résidentiels et de 1,7% pour le foncier. En ce sens, la légère hausse des prix des biens résidentiels est le résultat d'une progression des prix des appartements de 0,4%. A l'inverse, les prix ont diminué de 0,8% pour les villas et de 0,3% pour les maisons. Concernant les transactions, elles se sont contractées de 6% avec des diminutions de ventes de 5,1% pour les maisons et 3,6% pour les villas.