L'inflation quasi-stable depuis dix ans | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Inflation
© Copyright : DR

L'inflation quasi-stable depuis dix ans

Par Rachid Al Arbi le 23/01/2020 à 22h25

Kiosque360. L’économie est en situation de quasi-stagnation des prix à la consommation depuis 10 ans. C’est un mauvais signal qui renvoie l’image d’une économie en manque de vigueur.

aA

Entre la perception et la réalité, il y a parfois un monde. Si 8 ménages sur 10 constatent une augmentation des prix des produits alimentaires en 2019 et anticipent une poursuite de la hausse au cours des douze prochains mois, la réalité est tout autre. Dans son édition du jour, L’Economiste constate que les prix alimentaires ont baissé de 0,5% en 2019. Le journal relève toutefois que le baromètre qui reflète la tendance réelle des prix (inflation sous-jacente) a augmenté de 1%.

 

Il s’agit, comme le suggère le quotidien, d’une situation de quasi-stagnation des prix à la consommation qui «n'est pas toujours une bonne nouvelle pour l'économie». Si la Banque centrale vise une inflation autour de 2% chaque année, elle n'a pas toujours réussi à atteindre sa cible étant donné que les prix à la consommation ont augmenté de 1,1% sur les dix dernières années avec un plus bas de 0,2% enregistré en 2019.

 

Idem pour l'inflation sous-jacente. En effet, pour L’Economiste, «la baisse des prix sur le pouvoir d'achat est vite balayée par la stagnation des salaires, les entreprises ajustant leur politique». Pire, une inflation basse renvoie l’image d’une économie en manque de vigueur qui priverait les pouvoirs publics de marge de manœuvre pour stimuler l'activité et faire reculer le chômage. Cela peut aller même plus loin, comme le fait savoir le journal car elle peut contrarier la politique budgétaire en raison des répercussions sur les recettes fiscales. «L'effet est direct sur la TVA et l'impôt sur le revenu est sensible à une inflation basse si les hausses des salaires sont gelées ou en cas de destruction d'emplois», écrit le quotidien qui critique la focalisation de la mission de la Banque centrale sur le seul objectif de la stabilité des prix.