Logistique: les leviers de la relance se précisent | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Zone logistique
© Copyright : DR

Logistique: les leviers de la relance se précisent

Par Ismail Benbaba le 19/11/2020 à 21h31

Kiosque360. La relance du secteur de la logistique est sur les bons rails. Plusieurs leviers ont été identifiés par les professionnels. Les détails.

aA

Le secteur de la logistique subit les impacts de la crise sanitaire, qui a occasionné un ralentissement dans plusieurs secteurs de l’économie nationale, souligne Aujourd’hui Le Maroc dans son édition du jour. Le quotidien indique, ainsi, que la relance de ces secteurs aurait certainement un impact positif sur la reprise du secteur de la logistique.

 

On apprend que les logisticiens ont identifié les principaux gisements de la relance du secteur et que le principal cité est le coût de la logistique. Selon l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique, le coût de la logistique par rapport au Produit intérieur brut (PIB) varie entre 18 et 20%, et l’objectif des professionnels est de fournir les efforts nécessaires pour réduire ce coût.

 

«Le Maroc gagnerait également en termes d’externalisation de l’activité logistique. Le taux y afférent oscille entre 14 et 15% au moment où il atteint les 60% à l’échelle internationale. L’élargissement de la superficie logistique est également une marge de progression à saisir au Maroc», détaille Aujourd’hui Le Maroc, ajoutant que les professionnels estiment que la crise sanitaire représente une opportunité pour booster la mise en application de la stratégie sectorielle.

 

Rappelons que lors d’une récente sortie médiatique, Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, a listé les principales mesures et actions engagées en vue de relancer le secteur de la logistique dans ce contexte pandémique.

 

Il est à préciser que la tutelle a œuvré de concert avec l’ensemble des parties prenantes pour redynamiser l’activité logistique et maintenir l’approvisionnement du pays. «Les principales mesures prises sont venues appuyer la vision globale adoptée par le gouvernement pour le développement du secteur. Citons à cet effet l’accélération de la mise en place de zones logistiques de massification des flux de marchandises.

 

A cela s’ajoute l’accompagnement technique et financier pour redynamiser les entreprises. La tutelle s’appuie dans ce sens sur des mécanismes d’ores et déjà existants à l’instar du programme «PME-Logis» chapeauté par l’AMDL. D’autres actions sont à venir», souligne le journal. 

 

On apprend que les prochaines actions s’articuleront autour de l’optimisation des chaînes logistiques à travers l’accélération de la mise en place des projets de simplification et de dématérialisation des procédures, relatives à la gestion des flux import-export.

 

De même, soulignons que le ministère œuvre aussi pour le renforcement des compétences dotant le secteur d’acteurs flexibles aptes à répondre aux différents besoins du marché et contrer les éventuelles crises conjoncturelles. Force est de remarquer que le Maroc a réussi, en 2020, à occuper la 1ère place en Afrique dans l’Agility Emerging Markets logistics index 2020. De même, le royaume se classe à la 18e place au niveau mondial dans le même classement. Aussi, notons que le secteur contribue à hauteur de 5,15% au produit intérieur brut (PIB).