Loi de finances rectificative: un grand fossé entre les recettes et les dépenses | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Loi de finances rectificative
© Copyright : DR

Loi de finances rectificative: un grand fossé entre les recettes et les dépenses

Par Ismail Benbaba le 15/09/2020 à 22h24

Kiosque360. Alors que la situation économique est loin d’être reluisante dans le contexte actuel, le fossé entre les dépenses et les recettes ne cesse de se creuser.

aA

Malgré les mesures prises par les pouvoirs publics, les effets négatifs de la crise sanitaire continuent de plomber l’économie nationale, souligne Les Inspirations Eco dans sa publication du jour.

 

Le quotidien rapporte que dans l’exécution de la loi de Finances rectificative 2020, l’écart entre les dépenses et les recettes ne cesse de se creuser. En effet, l’évolution des recettes et dépenses ordinaires s’est traduite par un solde ordinaire négatif de près de 16 milliards de DH à fin août contre 12,9 milliards de DH à fin juillet. Ce qui traduit une accélération du rythme d’exécution des dépenses ordinaires par rapport à celui des recettes. De même, le déficit budgétaire qui s’en dégage s’est établi à 46,5 milliards de DH contre 30,7 milliards de DH en 2019, soit une hausse de 15,8 milliards de DH.

 

Les Inspirations Eco indique que par rapport au mois de juillet, ce déficit est en augmentation de 4,6 milliards de DH, dont 3,9 milliards de DH correspondent aux dépenses d’investissement du mois. Le quotidien ajoute que si l’on exclut l’excédent enregistré par le Fonds spécial de gestion de la pandémie de Covid-19, le déficit s’élève à près de 55,5 milliards de DH, en aggravation de 24,8 milliards de DH par rapport à la même période de l’année 2019. 

 

On note que les dépenses ordinaires ont enregistré un taux d’exécution de 67% à fin août 2020 par rapport aux prévisions de la loi de finances rectificative et se sont inscrites en hausse de près de 8,7 milliards de DH par rapport à la même période de l’année 2019.

 

En ce qui concerne les recettes, on note que leur rythme d’exécution est moins soutenu que celui des dépenses. Les Inspirations Eco indique que comparativement aux prévisions de la loi de finances rectificative 2020, le taux de réalisation de recettes ordinaires, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, s’est situé à 64,3%, soit le même niveau qu’il y a un an. Autre chose: les taxes intérieures de consommation ont enregistré un taux de réalisation de 61,9% et une baisse de 12,8% par rapport à la même période de 2019.