Marché boursier: les personnes physiques marocaines ont la cote | www.le360.ma

ع
bourse de casa
© Copyright : DR

Marché boursier: les personnes physiques marocaines ont la cote

Par Ismail Benbaba le 24/07/2017 à 23h27 (mise à jour le 24/07/2017 à 23h46)

Kiosque360. Le marché boursier suscite un gros appétit chez les personnes physiques marocaines qui détenaient 119.957 comptes à fin 2016, contre 26.807 en 2008.

aA

Aujourd’hui Le Maroc nous apprend, dans sa publication de ce mardi 25 juillet, qu’en dépit des efforts engagés et de l’intérêt grandissant pour la place financière marocaine, le nombre d’investisseurs drainés demeure largement en-deçà des attentes. Un constat que confirme le dernier rapport de la stabilité financière établi par Bank Al-Maghrib. D’après ce document, il y a lieu de faire une analyse positive du nombre de comptes titres relatifs aux valeurs mobilières.

 

Le quotidien souligne que ces dernières renouent avec la croissance après 7 ans de baisse, ce qui a le plus impacté les personnes physiques marocaines. Notons que la reprise s’est confirmée en 2015, avec une progression de 21%. Cette tendance haussière a été maintenue en 2016, mais à un rythme plutôt lent, constate Aujourd’hui Le Maroc. En effet, le nombre d’investisseurs a évolué l’année dernière, soit 119.957 comptes tenus par les personnes physiques marocaines (contre 26.807 en 2008) et 13.463 comptes de personnes physiques étrangères.

 


Ce qui montre un regain d’intérêt des personnes physiques marocaines pour le marché boursier. Le journal indique d’ailleurs que la part de cette catégorie d’investisseurs affiche une évolution de 11% à fin 2016. De leur côté, les personnes morales marocaines ont vu leur part, dans la structure des transactions en 10 ans, grimper de 30 à 45% à fin 2016. Aujourd’hui Le Maroc remarque, toutefois, une progression mitigée. Dans les détails, les OPCVM (Organisme de placement collectif en valeur mobilière) ont maintenu leur bonne dynamique sur le marché boursier.


Par type de transaction, Bank Al-Maghrib précise que les personnes physiques marocaines et clients du réseau se sont positionnés à la vente. Pour leur part, les capitaux étrangers représentent 33% de la capitalisation boursière en 2016.