Marché du travail: l’économie marocaine a perdu plus de 200.000 postes d’emplois en un an | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
chomage
© Copyright : DR

Marché du travail: l’économie marocaine a perdu plus de 200.000 postes d’emplois en un an

Par Khalil Ibrahimi le 03/05/2021 à 13h10

Entre le premier trimestre de 2020 et celui de 2021, l’économie nationale a perdu 202.000 postes d’emploi au niveau national, principalement des emplois non rémunérés, selon le Haut commissariat au plan. Le taux de chômage est quant à lui passé de 10,5% à 12,5%.

aA

La situation du marché du travail au premier trimestre 2021 continue encore de subir les effets de la crise qu’a vécu l’économie nationale durant l’année 2020. Elle a été essentiellement marquée par la hausse du chômage et de l'inactivité, particulièrement parmi les femmes et les jeunes.

 

Selon la dernière note d’information du HCP relative à la situation du marché du travail au premier trimestre de 2021, entre le premier trimestre de 2020 et celui de 2021, et avec une création de 56.000 postes en milieu urbain et d’une perte de 258.000 en milieu rural, l’économie nationale a perdu 202.000 postes d’emploi au niveau national, principalement des emplois non rémunérés (185.000 postes). Une année auparavant, entre les premiers trimestres de 2019 et de 2020, elle avait créé 77.000 postes.

 

Avec une hausse de 242.000, dont 185.000 en milieu urbain et 57.000 en milieu rural, le volume du chômage a atteint 1.534.000 personnes au niveau national. Le taux de chômage est passé de 10,5% à 12,5% au niveau national, de 15,1% à 17,1% en milieu urbain et de 3,9% à 5,3% en milieu rural. Il a enregistré une forte hausse parmi les femmes, de 14,3% à 17,5%, parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, de 26,8% à 32,5%, et parmi les diplômés, de 17,8% à 19,8%.

 

taux de chomage au T1-2021
© Copyright : HCP

 

 

Le taux d’activité, c’est-à-dire le nombre d'actifs rapporté à l'ensemble de la population en âge de travailler, continue sa tendance baissière. Entre le premier trimestre de 2020 et la même période de 2021, le taux d’activité a baissé, au niveau national, de 46% à 45,5%. L’écart entre hommes et femmes est toujours aussi important, avec des taux d’activité respectifs de 70,7% et de 21,2%.

 

L’agriculture et l’industrie en berne, du mieux pour le BTP et les services

Par secteur, c’est l’agriculture qui enregistre le plus grand nombre de pertes d’emplois, à cause de deux années consécutives de sécheresses. Entre le premier trimestre de 2020 et celui de 2021, ce secteur a perdu 231.000 postes d'emploi. Même constat pour le secteur de l’industrie, y compris l’artisanat, qui déplore la perte de plus 48.000 postes d’emploi.

 

En revanche, le secteur des services et celui des BTP ont retrouvent quelque vigueur, avec des créations de postes d’emploi de respectivement 42.000 postes et 39.000 postes.

 

Création de postes par secteur T1-2021
© Copyright : DR