Masen: la nouvelle configuration en préparation | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
MASEN
© Copyright : DR

Masen: la nouvelle configuration en préparation

Par Mouna Qacimi le 08/02/2016 à 02h53 (mise à jour le 08/02/2016 à 03h11)

Kiosque360. Un groupe de travail composé par Masen, Aderee et la direction des Energies renouvelables du ministère de l’Energie, se penche déjà sur la nouvelle forme que devrait prendre l’Agence solaire qui s'apprête à se mettre à l’éolien et l’hydraulique.

aA

C’était prévu. Masen (Moroccan agency for solar energy) prépare déjà sa mue. Comme annoncé en décembre dernier sur hautes instructions royales, l'agence Masen verra ses prérogatives élargies à l’éolien et à l’hydraulique, alors qu'elle ne se penchait jusqu'ici que sur l’énergie solaire, rapporte L’Economiste dans son édition de ce lundi 8 février.

 

D’après le quotidien, un groupe de travail composé par Masen, Aderee et la direction des Energies renouvelables du ministère de l’Energie, se penche déjà sur la nouvelle forme que devrait prendre l’Agence solaire. Car il s’agit avant tout de déterminer les changements que doit entamer l’agence pour garantir le suivi de ses nouvelles prérogatives. En marge de l’inauguration de Noor I à Ouarzazate, le président du directoire de Masen qui, jusque-là, observait le silence quant à ce dossier, s’est exprimé pour annoncer que «les résultats de ce groupe de travail, qui devrait décliner la nouvelle et future forme de Masen, seront présentés dans les prochaines jours». «Nous travaillons sur tout un chantier multidimensionnel à mettre en oeuvre; juridique, financier et ressources humaines. Tout ceci devrait se faire dans les meilleurs délais possibles», a-t-il ajouté.

 

Selon L’Economiste, ce nouveau chantier d’envergure devrait être bouclé en mai ou juin prochain. Le président de Masen explique que «l’idée est de faire en sorte que la conception et la mise en place de cette nouvelle architecture institutionnelle sur le secteur des énergies renouvelables ne retarde en aucune manière les différents programmes». Le but serait d’asseoir plus de cohérence dans la stratégie énergétique du royaume, tout en la centralisant dans une seule structure pour un meilleur pilotage et un suivi plus efficient.