M'dina bus: bientôt un audit | www.le360.ma

ع
M'dina bus
© Copyright : DR

M'dina bus: bientôt un audit

Par Sanae El Asrawi le 30/06/2016 à 00h17

Kiosque360. Avant sa restructuration, M'dina bus va avoir droit à un audit. Objectif: définir les responsabilités et proposer un scénario approprié. Les détails.

aA

Bientôt le dénouement du dossier épineux du transport urbain à Casablanca? Après des années d'immobilisme, les autorités de tutelle réagissent enfin. Le ministère de l'Intérieur vient en effet de lancer un appel d'offres pour sélectionner le cabinet qui devra opérer l'audit de M'dina bus, délégataire des services des transports publics à Casablanca. Un marché estimé à plus de 4,5 millions de dirhams. L'ouverture des plis est prévu pour lundi 8 août prochain. Mais il faudra encore patienter au moins huit mois avant l'aboutissement du processus.

 

En attendant, souligne l'Economiste dans son édition du jeudi 30 juin, les Casablancais se résignent à supporter une qualité de service qui laisse à désirer, un parc vétuste hautement polluant et des accidents à répétition.

 

L'audit concernera la période 2004-2015. Il prévoit l'évaluation du contrat de gestion déléguée du transport collectif par autobus sur le périmètre du Grand Casablanca, contrat qui n'expire qu'en 2019. L'entreprise sélectionnée devra notamment effectuer des contrôles économiques, financiers, techniques, juridiques et de gouvernance. L'objectif est de proposer, à terme, un scénario approprié de développement du service de transport collectif par bus.

 

Cette opération d'audit aura au moins le mérite de déterminer les responsabilités. D'autant plus que le délégataire et l'autorité délégante se sont, durant des années, rejeté la responsabilité quand à l'état catastrophique de cette activité au bord de la faillite.

 

Pour rappel, une mission d'évaluation du ministère de l'Intérieur, réalisée en 2007, avait tiré la sonnette d'alarme et révélé que M'dina bus vivait une situation financière critique qui appelait à une action d'urgence. En 2008, un plan de rééquilibrage économique et financier a été réalisé par le cabinet Valyans, mandaté par l'Intérieur. Ce plan a donné lieu à une augmentation tarifaire exceptionnelle à compter du 1er janvier 2009, ainsi qu'à la signature d'un protocole d'accord, le 23 mars 2009, entre l'autorité délégante et le délégataire. Protocole en vertu duquel les deux parties s'engageaient à mettre en œuvre les actions identifiées en vue de rééquilibrer le contrat. En avril 2010, une convention a été conclue entre la Commune et le délégataire. En vertu de cette convention 200 millions de dirhams de subventions ont été versés au délégataire pour la mise en place d'un plan social et l'acquisition de nouveaux autobus. De même, cette convention a permis l'accès de la CDG à l'actionnariat de M'dina bus, la mise en place d'un nouveau pacte d'actionnaires et la séparation entre les fonctions d'administration et de gestion de la société.