Millennium Challenge Corporation: un soutien de taille pour l'éducation | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
ecole
© Copyright : DR

Millennium Challenge Corporation: un soutien de taille pour l'éducation

Par Rachid Al Arbi le 13/11/2015 à 00h09 (mise à jour le 13/11/2015 à 10h32)

Kiosque360. Le Maroc va très prochainement recevoir un second appui du Millennium Challenge Corporation. Les financements, qui atteindraient 4,5 milliards de DH, sont destinés à l’éducation, la formation professionnelle et le marché du foncier.

aA

Les financements américains qui entrent dans le cadre du Millennium challenge corporation (MCC) vont être revus à la baisse. De 700 millions de dollars (plus de 6 milliards de DH) mobilisés dans le compact I, ils ne devraient pas dépasser 450 millions de dollars (l’équivalent de 4,5 milliards de DH). D’autant plus que le Maroc, comme le rapporte “L’Economiste” dans son édition du vendredi 13 novembre, contribue à hauteur de 67,5 millions de dollars à cette enveloppe.


Mais «ce nouvel appui financier permettra de soutenir deux priorités du gouvernement: l'éducation et le marché du foncier». A travers ces fonds, l'objectif est d'améliorer la qualité et l'accès équitable à l'éducation et à la formation professionnelle, ainsi que l'accès au foncier à travers la simplification des procédures.

 

La particularité de ce nouvel appui est que «le gros du budget de l’appui américain (2,2 milliards de DH) ira à l’éducation et la formation professionnelle». Il est objectivement question de renforcer l’employabilité des jeunes en améliorant la qualité des diplômés de l’enseignement secondaire et des programmes de formation professionnelle. Ce sont, à terme, quelque 2,2 millions de jeunes qui bénéficieront du programme sur une durée de vingt ans.

 

Parallèlement, le Compact II vise la mise en place d’un fonds de financement des projets de partenariat public-privé dans les domaines de la formation professionnelle et des initiatives d’amélioration de l’intermédiation. Cela se fera par le biais de financements de la création de nouveaux instituts spécialisés, centres de formation ou autres mécanismes proposés en partenariat public-privé. La reconversion de certains établissements publics en entreprises gérées selon le modèle PPP est aussi au programme. 

L’appui au secteur de l’agriculture s’articulera autour de la réforme agraire et de l’accompagnement du Plan Maroc Vert. «Il s’agit en fait de promouvoir le bon fonctionnement des marchés du foncier agricole, tout en favorisant la création de nouvelles opportunités pour l’acquisition du foncier». L’Etat entend rehausser la productivité et les investissements potentiels dans le secteur. D’ailleurs, quelque 1,7 milliard de DH seront mobilisés pour l’accompagnement de la cession des terrains collectifs de l’Etat au profit des petits agriculteurs.